Vivre

Voici comment vous protéger contre les cambrioleurs

Susanne Loacker

Les jours sont plus courts, les soirées plus sombres. L’hiver est une saison propice aux cambriolages. Quelle est la meilleure façon de se protéger des intrus? Voici neuf conseils.

Une maison cubique moderne avec de la lumière au premier étage. Les alentours sont très sombres, à l’exception du parvis éclairé.
© Getty Images/iStockphoto

Dans cet article

Un cambriolage toutes les onze minutes

La crainte des cambrioleurs est justifiée d’une part par le fait que, selon les statistiques de 2019 sur les cambriolages, un cambriolage ou un vol avec effraction est commis toutes les onze minutes en Suisse. Il convient d’ajouter toutefois que le nombre de cambriolages en Suisse a baissé au cours des dernières années, notamment en raison de l’augmentation des cas de cybercriminalité. Il y a quelques années encore, la cadence était d’un cambriolage toutes les huit minutes.

Et pourtant: personne n’a envie que quelqu’un se promène dans la maison en son absence. Et on n’a encore moins envie d’être surpris par un cambrioleur la nuit.

Les principaux conseils pour se protéger des cambrioleurs

Les enquêteurs peuvent toutefois identifier des modes opératoires à partir des cas résolus et non résolus, et donner aux occupants de maisons et d’appartements des conseils importants.

1. Les fenêtres

Les gens ont souvent peur qu’un cambrioleur fasse un trou dans la fenêtre avec un outil et pénètre ensuite dans la maison. Cependant, rares sont les cambrioleurs qui disposent d’un outil aussi professionnel – sans compter qu’aujourd’hui, pratiquement toutes les fenêtres sont au moins à double vitrage.

Baisser les stores pendant la nuit n’est jamais une mauvaise idée, mais cela ne ralentit qu’une fraction des cambriolages. Les fenêtres entrouvertes, en revanche, posent également un problème pendant la journée, car un cambrioleur peut les ouvrir en quelques secondes. Lorsque l’on quitte la maison, il ne faut donc jamais laisser de fenêtres entrouvertes, du moins à proximité du sol.

2. Les portes

Le risque d’un cambriolage dû à des portes mal sécurisées est souvent sous-estimé. Nous fermons la porte à clé lorsque nous allons travailler – mais si nous apportons rapidement du lait à la voisine et que nous restons pour boire un café, nous laissons souvent la porte du balcon grande ouverte.

Les pros disent: c’est l’occasion qui fait le larron. Avant qu’un cambrioleur brise vos fenêtres, il préfère aller une maison plus loin pour voir si une porte est ouverte. Les cambriolages, au cours desquels un voleur veut entrer dans une maison spécifique parce qu’il y a quelque chose de particulier à dérober, constituent toutefois une exception.

Une porte menant de l’extérieur à l’intérieur d’une maison est grande ouverte.

Souvent, on laisse la porte du balcon ou de la terrasse ouverte sans réfléchir.

3. Le système d’alarme

Selon les professionnels, et même si cela peut sembler absurde, les systèmes d’alarme sont particulièrement utiles s’ils sont clairement visibles de l’extérieur. Ils ont ainsi un effet préventif. Une fois l’alarme déclenchée, la porte est déjà ouverte, et selon l’heure de la journée, les voleurs se sont déjà enfuis avec le butin avant que quelqu’un arrive sur les lieux.

4. La lumière

Laisser la lumière allumée est une bonne idée. Il est encore plus judicieux de la laisser active à des endroits et des heures qui varient – par exemple, grâce à des minuteries ou la commande d’une maison intelligente. Les détecteurs de mouvement à l’extérieur sont utiles, mais pas si votre jardin est entouré d’une haute haie. Le cambrioleur a alors deux atouts: il est visuellement protégé des voisins et il a de la lumière pour travailler.

5. Les voisins

Bien sûr, nous ne sommes pas tous censés devenir policiers ni shérifs adjoints. Néanmoins, une petite surveillance de quartier ne peut pas faire de mal. Si vous voyez quelqu’un que vous ne connaissez pas, saluez-le poliment et demandez-lui s’il cherche quelqu’un ou quelque chose. Selon les professionnels, c’est une méthode très efficace de prévention des cambriolages.

6. La prudence

Les cambrioleurs ne sont ni gentils ni honnêtes. Ils jouent des tours. Par tous les moyens. Les professionnels font état, par exemple, de groupes dans lesquels travaille une femme enceinte et qui peuvent aussi avoir des enfants avec eux. La femme enceinte sonne à la porte et demande un verre d’eau parce qu’elle se sent mal. Bien sûr, on se rend directement à la cuisine. Pendant ce temps, on laisse la porte ouverte et le reste du groupe peut entrer dans la maison. Que faire alors si on ne veut pas risquer de ne pas aider quelqu’un qui est vraiment dans le besoin? On explique poliment qu’on va fermer la porte pendant qu’on va chercher le verre d’eau.

7. Le chien

Les personnes vivant seules, en particulier, pensent souvent à prendre un chien pour ne pas être seules à la maison. C’est une bonne idée, surtout parce qu’un tel animal apporte beaucoup d’amour et bien sûr aussi de la sécurité. Il convient toutefois de rappeler que, statistiquement parlant, la plupart des cambriolages se produisent lorsque les gens ne sont pas chez eux. Et souvent, ils emmènent leur chien avec eux.

Un chien blanc est couché sur un parquet en bois.

Le chien n’aide à surveiller la maison que lorsqu’il est également à la maison. Toutefois, chien de garde ou non, il est mignon.

8. La cave

Beaucoup de gens sécurisent bien les alentours de leur maison, mais oublient la cave, où les fenêtres sont généralement vieilles – et surtout souvent entrouvertes en continu. Les portes des caves sont également souvent insuffisamment sécurisées. Un tout petit plus de protection suffirait pourtant ici: plus de la moitié des cambriolages en Suisse se produisent sans autre outil qu’un tournevis.

9. La présence

S’il y a effectivement un cambrioleur dans la maison, le premier réflexe est de dire: sous le lit ou dans le placard le plus proche. Cependant, le professionnel est d’un autre avis. Attirez l’attention, augmentez le volume de la radio, passez sur YouTube sur votre ordinateur. La plupart des gens ne peuvent pas crier sur commande. Une petite alarme sonore ou un sifflet sur la table de chevet a donc un effet extrêmement apaisant.

Conclusion: vous pouvez faire beaucoup pour vous protéger

Il n’existe aucune protection absolue contre les cambrioleurs ni même de sécurité absolue. Il y a toutefois certaines choses que vous pouvez faire pour indiquer aux cambrioleurs de passer leur chemin. De plus amples informations sur la fréquence des infractions, ventilées par infraction ou par canton, sont disponibles sur le site de l’Office fédéral de la statistique.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.