Construire et acheter

Un appartement en copropriété avec un toit-terrasse spectaculaire

Sira Huwiler-Flamm

Sandra et Daniel vivent, avec leurs deux enfants, en plein cœur de Zurich. Depuis leur jardin de toit vert, ils ont une vue imprenable sur les Alpes glaronnaises.

Les parents se sont installés confortablement sur leur toit-terrasse végétalisé, leur fils de onze ans saute sur le trampoline.
© Natascha Vavrina

Dans cet article

De l’immeuble ancien à l’appartement urbain moderne

Sandra (50 ans) et Daniel (51 ans) vivent en Suisse depuis près de 30 ans. Sa formation à l’ETH a conduit Daniel, ingénieur électricien, de Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne, à Zurich et Sandra, informaticienne de gestion commerciale, a suivi son amour de jeunesse. «Au début, notre émigration devait être temporaire, mais depuis, trois décennies se sont écoulées et nous nous sentons, ici, chez nous.» Leur fille (15 ans) et leur fils (11 ans) sont nés à Zurich et parlent couramment le suisse allemand.

Pendant de nombreuses années, le couple, alors sans enfants, a vécu dans un appartement traditionnel d’un immeuble ancien situé dans un quartier à l’ouest du lac de Zurich. «Comme j’ai grandi dans un immeuble ancien à Fribourg, je m’y sentais vraiment chez moi», se souvient Sandra. Un parquet qui grince, des rampes d’escalier joliment ornées, des toits mansardés cosy – tout cela a en effet beaucoup de charme. Cependant, lorsque Sandra tombe enceinte de son premier enfant, elle prend de plus en plus conscience des inconvénients: «Nous n’avions pas d’ascenseur dans l’immeuble, nous vivions au cinquième étage – avec une poussette, un bébé et des courses, ça n’aurait tout simplement pas été possible.»

Et, le hasard faisant bien les choses, un immeuble d’habitation était en construction dans le même quartier. Ils font donc une demande d’appartement en copropriété et, lors de la visite, ils ont alors du mal à croire à la chance qu’ils ont: «Un immense toit-terrasse était compris dans l’appartement de 144 mètres carrés – et bien sûr, le nouveau bâtiment disposait également d’un ascenseur.» Sandra remarque aussi les grandes fenêtres. Avec Daniel, ils se lancent donc dans l’aventure.

Les parents se sont installés confortablement sur leur toit-terrasse végétalisé, leur fils de onze ans saute sur le trampoline.

Le jardin de toit vert en plein cœur de Zurich offre un lieu de détente aux parents, tandis que les enfants peuvent sauter sur le grand trampoline.

Le coin lounge, de grande taille, sur le toit-terrasse offre de l’espace pour les quatre membres de la famille – à l’arrière-plan, on aperçoit l’Uetliberg.

Le coin lounge, de grande taille, offre de l’espace pour les quatre membres de la famille – à l’arrière-plan, on aperçoit l’Uetliberg.

Prendre part à la conception de l’appartement en copropriété

Au lieu d’acheter simplement l’appartement en copropriété tel qu’il est proposé, le couple a pu prendre part à l’aménagement intérieur: «Nous avons fait 4,5 pièces à partir des 5,5 pièces d’origine – nous avons supprimé plusieurs cloisons afin d’avoir une très grande pièce de vie», explique Sandra. Au milieu trône un îlot central, où Daniel, passionné de cuisine, aime tester de nouvelles recettes. «Quand il y a des lasagnes, les enfants sont évidemment ravis.» Le petit dernier est également heureux d’aider en cuisine – «surtout quand il y a des pâtes», précise le garçon de onze ans en rigolant.

Dans les deux chambres d’enfant, dans celle des parents ou dans le grand salon, il y a du parquet en chêne clair partout, ce qui crée une atmosphère chaleureuse malgré la luminosité et les ouvertures modernes. Avec des plafonds d’environ 2,5 mètres de haut permettant l’installation de lits mezzanines, les deux enfants ont encore plus de place pour jouer, s’adonner aux travaux manuels, lire et faire leurs devoirs.

Au milieu du salon-salle à manger se trouve un îlot central ouvert avec une hotte aspirante.

L’espace salon-salle à manger est conçu de manière ouverte – comme le souhaitait Daniel, passionné de cuisine.

De grandes baies vitrées inondent de lumière les pièces modernes de l’appartement urbain. Des peaux de mouton sont posées sur un canapé de couleur claire.

De grandes baies vitrées inondent de lumière les pièces modernes de l’appartement urbain.

Les hauts plafonds créent encore plus d’espace dans la chambre aux tons rose de la fille aînée. Sous un lit mezzanine, un bureau est installé pour les devoirs.

Une chambre dont rêvent nombre de petites filles: dans les chambres des enfants, les hauts plafonds créent encore plus d’espace, avec une surface optimisée grâce au lit mezzanine.

Les deux salles de bains sont également de véritables oasis de bien-être: au lieu du blanc standard, elles sont équipées de vasques élégantes posées sur des meubles marron. «Nous aimons vraiment ce style de design», s’enthousiasme Sandra. Une grande baignoire et un énorme miroir ancien transforment la salle de bains des parents en «salle de bains pour se sentir bien», pour reprendre les mots de Sandra.

Transformer le toit-terrasse en univers de verdure familial

L’attraction phare de l’appartement urbain est bien sûr son toit-terrasse: «Nous disposons de la même surface au-dessus de notre appartement», s’émerveille Daniel. Ici, les enfants peuvent voler dans les airs dans une balançoire suspendue ou sauter sur un grand trampoline pendant que les deux lapins de la famille sautillent dans l’herbe. Dans un coin lounge de grande taille, les quatre membres de la famille peuvent s’asseoir et profiter de la vue sur l’Uetliberg, la vallée de la Limmat et les spectaculaires sommets blancs des Alpes glaronnaises.

Les deux enfants sautent sur le trampoline, qui se trouve sur le toit-terrasse de 144 mètres carrés. À l’arrière-plan, on peut voir des immeubles.

Les deux enfants ont beaucoup de place pour jouer et se défouler sur le toit-terrasse de 144 mètres carrés.

Les enfants se trouvent sur l’herbe du toit-terrasse et nourrissent leurs lapins. Leur maman, Sandra, les regarde.

Ici, deux lapins sautillent dans l’herbe. Les enfants sont chargés de s’occuper d’eux.

Un confortable coin salon sur le toit-terrasse offre beaucoup d’espace pour un repas familial au milieu de la verdure – avec vue sur l’Uetliberg.

Presque comme pendant les vacances: en été, la famille déplace le salon et la salle à manger à l’extérieur, sur le toit.

«Pendant mon temps libre, j’adore aménager notre jardin sur le toit», s’enthousiasme Sandra. En plus des herbes méditerranéennes comme le romarin et la lavande, un petit cerisier, un citronnier et des vignes d’un vert éclatant poussent ici. Et le paradis végétal continue de s’agrandir: «L’année prochaine, nous prévoyons d’acheter une cuisine extérieure afin que notre terrasse se transforme encore plus en salon de plein air», explique Sandra, «avec une cuisinière à gaz, l’eau courante et un réfrigérateur.» À long terme, la famille aimerait même aménager un petit jardin d’hiver, afin que le toit-terrasse puisse être utilisé plus efficacement pendant les mois plus froids.

Profiter de la vie en tant que Suisses d’adoption

«Nous nous sentons très bien en Suisse», déclare le couple. Outre le magnifique paysage du lac de Zurich et des Alpes, les deux parents apprécient le système éducatif, la sécurité sociale et le niveau de vie élevé. La vie dans le centre de Zurich leur plaît particulièrement en raison des courtes distances. «Je peux me rendre au travail à vélo, les enfants sont rapidement à l’école et les jours de congé, nous pouvons être en forêt, sur le lac de Zurich ou sur l’Uetliberg en quelques minutes – nous ne pouvions pas rêver mieux en termes d’emplacement», ajoute Sandra.

Le charme des bâtiments anciens lui manque-t-il encore? «Pas vraiment, les immeubles anciens sont toujours un peu sombres – nous avons aujourd’hui des pièces baignées de lumière avec de grandes fenêtres», dit-elle. Afin que l’appartement urbain moderne soit aussi confortable que possible, elle attache une attention particulière au choix des meubles: «Mes deux armoires paysannes anciennes et notre chaise longue en velours rose foncé sont des trouvailles dont je suis très fière.» Une immense bibliothèque, des peaux de mouton et de nombreuses plantes d’intérieur confèrent aux pièces lumineuses une touche cosy supplémentaire.

Une chaise longue vieux rose se trouve devant une bibliothèque généreusement garnie au milieu du salon.

Sandra aime les meubles anciens. Elle a trouvé cette chaise longue sur un site en ligne.

Dans le salon, derrière de nombreuses plantes d’intérieur vertes, se cache un coin pour les jours de télétravail.

Un bureau à la maison: derrière de nombreuses plantes d’intérieur vertes se cache un coin pour les jours de télétravail.

Une maison devant toujours évoluer avec les changements qu’apporte une vie de famille colorée, Sandra et Daniel apprécient les conditions de leur hypothèque: «D’une part, nous sommes très flexibles et de l’autre, nous pouvons gérer facilement notre hypothèque en ligne», se réjouit Sandra. «Hors ligne, nous préférons passer du temps en famille – à la campagne, à cuisiner ensemble ou sur notre magnifique jardin de toit.»

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.