Construire et acheter

Tranquillité et vues sur les collines du Malcantone

Adrian Bosshard

Il y a 26 ans, Nora, aujourd’hui âgée de 55 ans, a quitté l’idyllique village tessinois sur les bords du lac de Lugano, où elle a grandi. Il y a quelques années, elle y est revenue – et vit maintenant avec Lola, sa chienne truffière, dans sa propre maison tessinoise entièrement restaurée.

Nora est assise sur sa terrasse avec vue sur les coteaux du Malcantone. Sous sa chaise est allongée sa chienne Lola.
© Natascha Vavrina

Dans cet article

Retour aux sources

Par amour, Nora a déménagé de l’autre côté du Gothard alors qu’elle avait 29 ans. Quatre ans plus tard, sa fille Sara est née, et la famille a trouvé un foyer au bord du lac des Quatre-Cantons, dans le canton de Nidwald. En 2008, le couple se sépare – et même si Nora appréciait la vie à Nidwald et en Suisse alémanique en général, elle a décidé de retourner avec sa fille sur les bords du lac de Lugano et au milieu des douces collines du Malcantone.

Nora a grandi dans le petit village de Vernate, non loin de son domicile actuel d’Alto Malcantone. Le Malcantone, dans l’arrière-pays de Lugano, est un paysage légèrement vallonné et recouvert de forêts denses qui s’étend d’Agno, sur le lac de Lugano, jusqu’au Monte Lema. On raconte que le nom «Mal Cantone» – «Mauvais Canton» vient du fait que dans le passé, des crimes y étaient souvent commis et que la région retirée servait de cachette aux voleurs ainsi qu’aux contrebandiers.

Aujourd’hui, le Malcantone est surtout connu pour ses villages pittoresques, ses vues magnifiques sur le lac de Lugano et ses denses forêts de châtaigniers. Ici, Nora et sa chienne de 5 ans aiment chercher des truffes. Cependant, la recherche de truffes de Lola est rarement très abondante – il existe tout simplement trop peu de ces précieux champignons au Tessin. La chienne et sa maîtresse aiment malgré tout parcourir les forêts, les villages et les collines de leur région d’origine.

Nora et sa chienne Lola se promènent dans la ruelle d’un petit village tessinois avec des murs anciens et des arcs en plein cintre.

Des collines douces et des villages pittoresques caractérisent le Malcantone, près de Lugano

De la ruine à une maison de rêve

De retour dans le Malcantone, Nora se met en quête d’une maison correspondant à son budget. Elle doit faire preuve de patience, mais en 2015, elle trouve enfin son bonheur. L’un de ses amis proches est prêt à lui vendre une maison dans l’Alto Malcantone avec vue sur le lac de Lugano. «C’était un taudis dans lequel on ne pouvait pas vivre», se souvient Nora en riant. Néanmoins, la maison a un petit jardin et offre une vue magnifique, et Nora reconnaît immédiatement son immense potentiel.

Aujourd’hui, il ne reste plus rien de la maison délabrée de l’époque. Nora vit dans un véritable bijou de 170 mètres carrés répartis sur trois niveaux. Au premier étage – au-dessus de l’entrée et de la grande cave voûtée du rez-de-chaussée – se trouve une magnifique chambre de 60 mètres carrés comprenant une salle de bains et un balcon avec une vue magnifique.

Un grand salon avec une vieille cheminée et une cuisine moderne occupent l’ensemble du deuxième étage. Le soir, Nora aime boire un verre de vin sur le balcon devant la maison et admirer le paysage baigné par la lumière dorée du crépuscule. Tout en haut se trouve une mansarde lumineuse avec une petite salle de bains et de grandes fenêtres panoramiques. C’est encore la chambre de sa fille Sara, qui étudie et vit aujourd’hui à Zurich – mais qui vient souvent voir sa maman Nora à Malcantone.

Un lit se trouve dans une grande chambre avec des baies vitrées offrant une vue imprenable sur la forêt et le lac.

La chambre de Nora offre un magnifique panorama sur le lac – une vue inestimable.

Au premier plan, il y a un coin canapé de couleur claire, tandis qu’à l’arrière-plan, on aperçoit un coin repas et des baies vitrées.

Des couleurs chaudes, du parquet et beaucoup de lumière naturelle: le salon et la salle à manger de la maison invitent à la détente.

Mettre l’original à nu

Le charme particulier que dégage la maison de Nora s’explique avant tout par la combinaison réussie de l’ancien et du nouveau. Après l’achat, Nora a complètement revu le plan de la maison. Dans la mesure du possible, Nora a conservé la substance existante. Cela se voit en particulier dans la maçonnerie d’origine, visible sur l’un des murs dans toute la maison. Les travaux pour arriver à ce résultat n’ont pas été faciles. Les briques visibles ont d’abord dû être mises à nu, puis il a fallu retirer le vieux plâtre et refaire la maçonnerie avec un mortier de restauration spécial.

Nora est assise avec sa chienne dans l’escalier ouvert qui mène à l’étage supérieur, devant un ancien mur non crépi.

Sur un mur, Nora a fait mettre à nu la maçonnerie d’origine, ce qui confère à la maison un charme particulier.

En matière d’aménagement intérieur, le mélange d’éléments historiques et modernes se poursuit harmonieusement. Nora combine habilement de vieux meubles en bois avec des éléments d’ameublement contemporains de haute qualité, principalement de fabrication suisse. Elle a également pu préserver la cheminée d’origine, bien que sa réparation ait été assez onéreuse en raison des règles strictes de protection contre les incendies. Un investissement qui s’est avéré plus que payant, compte tenu des innombrables heures que Nora adore passer devant le feu de cheminée.

Salon avec coin canapé et cheminée historique à l’arrière-plan

Combinaison harmonieuse de l’ancien et du nouveau dans le salon avec la cheminée d’origine.

On n’est jamais mieux servi que par soi-même

Lorsque Nora a pu emménager dans sa maison en septembre 2015, tout était exactement comme elle l’avait imaginé. C’était toutefois loin d’être le fruit du hasard. «Si j’avais écouté les architectes, je ne sais pas ce qu’il serait advenu de la maison», dit Nora en secouant la tête. «Ils me disaient toujours que ce n’était pas possible.» On lui a ainsi déconseillé de laisser les murs visibles sans crépi et de conserver les matériaux d’origine comme le bois et la pierre qui devaient disparaître totalement.

«Finalement, j’ai pris toutes les décisions toute seule.» Nora a pris le taureau par les cornes et, avec le chef de chantier et les artisans, elle a planifié elle-même l’ensemble des travaux – de la disposition des pièces au choix des matériaux. Ces efforts ont porté leurs fruits quand on voit à quel point la combinaison harmonieuse d’éléments anciens et authentiques et d’une architecture moderne est réussie, ce qui donne à la maison son charme unique en son genre.

Cuisine blanche moderne avec ancienne maçonnerie visible au-dessus de l’évier

La combinaison réussie d’éléments historiques et modernes confère également beaucoup de charme à la cuisine.

«Quand j’ai vu la maison terminée pour la première fois, j’ai été soulagée», se souvient Nora. «Les travaux de restauration sont souvent très difficiles et coûteux dans ce genre de maisons vieilles de plusieurs siècles.» Malgré l’ampleur des travaux, les coûts sont restés dans la fourchette prévue.

Avant cet achat, Nora n’avait jamais pensé avoir les moyens de se payer une maison. Ce n’est que lorsqu’elle a commencé à se pencher sur le sujet qu’elle a réalisé que son rêve de posséder sa propre maison au bord du lac pouvait finalement devenir réalité. Pour cela, elle a contracté une hypothèque, une solution beaucoup moins compliquée et moins onéreuse qu’elle ne le pensait. Afin de pouvoir retourner habiter sur les terres de son enfance.

Dans le jardin, Nora se penche vers sa chienne Lola.

Nora et sa chienne Lola dans le jardin enchanté de la maison tessinoise.

Le salon de jardin comme lieu de rencontre

Une maison pleine de charme avec une vue magnifique, un air d’excellente qualité et une tranquillité merveilleuse: Nora profite de la vie dans l’Alto Malcantone. Toutefois, le plus important pour elle, ce sont les très bons amis qu’elle a ici. Elle connaît certains d’entre eux depuis toujours. Elle jouait déjà avec eux quand elle était enfant, passant beaucoup de temps chez ses grands-parents vivant autrefois dans le village. Elle aime aussi de faire de nouvelles connaissances, comme celles de ses voisins bâlois avec lesquels elle partage un jardin commun.

Pendant la belle saison, le salon de jardin, où de nombreuses fêtes d’été ont déjà été célébrées, devient le lieu de rencontre du cercle d’amis de Nora. Nora passera certainement encore de nombreuses heures agréables dans son petit bijou de l’Alto Malcantone – avec sa fidèle Lola, sa fille Sara ou encore les amis qu’elle a dans le village.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.