Jardin

Toutes les pelouses ne se ressemblent pas: quel est mon type de pelouse?

Susanne Loacker

L’herbe est-elle plus verte chez le voisin? Le gazon a-t-il moins de taches brunes, moins de mauvaises herbes? Pousse-t-il de manière plus homogène? Si tel est vraiment le cas, le voisin a simplement choisi un type de pelouse mieux adapté à son style de vie. Et surtout: au temps qu’il est disposé à lui consacrer.

Un petit chien se tient à l’ombre d’un arbuste sur une pelouse bien entretenue devant une maison d’habitation, le ciel bleu est visible en arrière-plan.
© Getty Images/ iStockphoto

Dans cet article

Petite histoire de la pelouse

Il est évident que personne n’a inventé la pelouse telle que nous la connaissons aujourd’hui. C’est plutôt la tondeuse à gazon car elle a rendu possible sa réalisation. Et c’est en 1830 que l’Anglais Edwin Budding en a breveté le tout premier modèle.

Toutefois, le terme de «gazon» est apparu pour la première fois dans la littérature à la fin du 13e siècle et plus précisément dans l’ouvrage «De vegetabilibus» d’Albertus Magnus, scientifique et évêque de Ratisbonne. Il y donnait des instructions détaillées sur la façon d’aménager une pelouse: «Il s’agit de couvrir tout l’espace avec de mottes de gazon à herbes fines...»

Une prairie fleurie est visible en premier plan, à droite deux chaises, à gauche un hortensia en fleurs. Un bungalow moderne se trouve à l’arrière-plan.

Pelouse ou prairie? Croissance sauvage ou coupe stricte? Le style détermine l’aspect général du jardin.

La pelouse est en quelque sorte une réaction aux jardins luxuriants et parfois mégalomaniaques de la Renaissance européenne. Les premiers jardins paysagers ont ainsi vu le jour en Angleterre dès le 17e siècle. Ils prévoyaient souvent de vastes zones couvertes de gazon pour les jeux de balle (Pleasure Grounds). À partir du 18e siècle, des semences spéciales ont été utilisées pour les pelouses, au départ principalement du ray-grass anglais, une variété relativement résistante, et des variétés de trèfle.

«Rien n’est plus agréable à l’œil que l’herbe verte rase», aurait dit le juriste, philosophe et homme d’État britannique, Francis Bacon, en 1625.

Entretenir une pelouse correctement

Peu importe que la pelouse soit semée ou déroulée: elle a besoin de soins dès le départ. Quelques conseils pour éviter les zones nues, les mauvaises herbes et la mousse:

  • Une pelouse a besoin d’engrais deux fois par an, au printemps et à l’automne – même si la publicité pour les tondeuses robots prétend que les restes de coupe de gazon suffisent à la fertiliser.
  • En outre, il est important de scarifier la pelouse au printemps et à l’automne.
  • En été, notamment en cas de grande chaleur, il faut suffisamment d’eau pour garder la pelouse verte et luxuriante. De manière générale, il est préférable d’arroser beaucoup en une seule fois plutôt que d’arroser souvent mais en petites quantités. Les racines sont «paresseuses» – si vous arrosez trop souvent la pelouse, elles ne pousseront pas en profondeur. Sans eau pendant quelques jours, la pelouse s’assèche.

Conseil: lors de chaque arrosage, l’eau doit s’infiltrer à au moins dix centimètres dans le sol pour que les racines trouvent encore de l’eau sous la surface et soient stimulées à pousser plus en profondeur. Cela les rend plus résistantes.

La variante confortable: une pelouse ensemencée

Si l’on veut effectuer soi-même l’ensemencement, il est important de connaître son sol. Est-il plutôt humide ou sec? Est-il argileux ou sableux? La pelouse est-elle à l’ombre ou au soleil? Telles sont les questions de base que vous devez vous poser avant de semer car elles permettent de déterminer le type de gazon adapté et influencent la croissance de l’herbe.

En outre, il est important de réfléchir à la résistance souhaitée – si vous voulez l’observer à distance, une simple pelouse conventionnelle suffira, mais si les enfants doivent pouvoir jouer au football, il est préférable d’opter pour un gazon résistant.

Reste maintenant à savoir combien de temps et de soin vous voulez investir – le simple fait que vous envisagiez de tondre la pelouse ou d’acheter un robot de pelouse fait déjà une grande différence. Contrairement à la tondeuse à gazon, le robot laisse les déchets au sol. Bien que ces derniers se décomposent et fertilisent la pelouse, ils peuvent également encourager la formation de mousse.

Conseil: une fois que vous avez décidé de la pelouse que vous voulez, il est préférable d’engager un professionnel qui plantera la semence avec un rouleau à gazon. Cela permet de maintenir les graines en place et d’obtenir un gazon homogène sur toute la surface.

Avantage: vous pouvez adapter le mélange de semences à vos besoins précis.

Inconvénients: quelques semaines s’écoulent entre l’ensemencement et l’apparition des premiers brins verts, puis plusieurs semaines supplémentaires avant d’avoir une véritable pelouse sur laquelle vous pouvez prendre un bain de soleil ou les enfants peuvent jouer.

Une pelouse assez grande présentant des taches jaunes et brunes. Une grande maison et des montagnes sont visibles en arrière-plan.

Plus la surface engazonnée est grande, plus l’entretien doit être bien pensé. Cette pelouse semble avoir soif.

Quand le temps presse: la pose de gazon en rouleau

Le choix de la bonne variété est également crucial pour le gazon en rouleau. Plus résistant ou simplement charmant, adapté à l’ombre ou à l’ensoleillement, tout est possible. Heureusement, un professionnel est généralement impliqué dans la pose du gazon – et il saura aussi vous renseigner sur le gazon adapté pour votre jardin.

Avantage: en fonction de la surface, la pose ne dure que quelques heures ou quelques jours.

Inconvénients: ce gazon est plus cher que l’herbe semée (soi-même) et nécessite, une fois posé, exactement les mêmes soins.

Un homme pose du gazon en rouleau, de la terre vierge est visible derrière lui.

Si un professionnel s’en charge, le gazon en rouleau est posé en quelques heures.

Rapide et confortable: gazon en rouleau en leasing

En cas de budget-temps serré, vous pouvez louer une pelouse: le jardinier pose le gazon, en assure la tonte, le fertilise et le scarifie. Le gazon est remplacé après quatre à huit ans. Coûts pour 200 mètres carrés: environ 2 000.- / an.

Avantage: votre pelouse ne vous donne pas de travail.

Inconvénient: avec un prix de 2 000 francs par an, la location de la pelouse s’avère être très onéreuse.

Une prairie fleurie plutôt qu’un gazon court et sévère

Une multitude de fleurs sauvages au lieu d’une pelouse rase: le fait de remplacer le gazon par une prairie fleurie apporte un aspect naturel au jardin. Autre avantage : vous contribuez également à la biodiversité. Si elles sont romantiques, les plantes sauvages offrent surtout un habitat aux papillons, aux abeilles, aux bourdons et à d’autres insectes.

Pour obtenir une floraison chaque année, il suffit de laisser l’herbe coupée au sol au printemps – les fleurs se ressèmeront pratiquement d’elles-mêmes. L’herbe coupée ne doit cependant pas rester au sol en automne. Car dès qu’il neige, cette herbe sèche créera des cavités que les souris adorent.

La plus belle et diversifiée des prairies, la prairie maigre, où les coquelicots rouges fleurissent à côté des bleuets au printemps, est précisément celle pour laquelle le sol d’un jardin familial est généralement le moins adapté. En effet, comme son nom l’indique, la prairie maigre préfère un sol plutôt pauvre, c’est-à-dire sec et sablonneux. Si vous ne disposez pas d’un tel sol, recourez à un professionnel pour vous aider ou organisez au moins un drainage.

Une prairie grasse, en revanche, présente une teneur supérieure en azote et convient donc également aux sols plus humides. Son entretien est toutefois plus complexe car elle a régulièrement besoin d’engrais. Dans une prairie grasse poussent, par exemple, des campanules étalées, des marguerites et des achillées.

Avantages: une prairie est pratique et facile à entretenir. Selon son type, elle ne nécessite ni engrais ni tonte. Il suffit de la couper une ou deux fois par an avec une faux ou une débroussailleuse. Au printemps, vous pouvez laisser la coupe au sol un certain temps pour que les graines tombent et assurent la prochaine génération de fleurs.

Au premier plan, des arbres fruitiers sur une prairie remplie de fleurs sauvages, à l’arrière-plan, une maison à colombages.

Les types de prairies plus sauvages sont également magnifiques – mais uniquement si on ne les piétine pas.

Inconvénients: la prairie fleurie convient davantage à l’observation qu’à l’utilisation. Par conséquent, elle n’est pas adaptée comme terrain de jeu pour les enfants, car il est préférable de ne pas la piétiner.

Conclusion: en adéquation avec votre budget-temps

Si vous voulez un beau jardin verdoyant, votre budget-temps personnel joue toujours un rôle important. Pour les amateurs de prairies vertes demandant peu d’efforts, le jardin ou la prairie fleurie en location est un bon choix. Cependant, le jardin loué, assez coûteux, n’est pas une solution pour les budgets plus serrés. Si vous disposez d’un peu plus de temps, vous pouvez opter pour une traditionnelle pelouse verte que vous entretiendrez vous-même – que le gazon soit en rouleaux ou semé ne fait de différence qu’au début. Avec une tondeuse robot, l’entretien du gazon est assez rapide. Pour les amoureux du jardin qui aiment passer beaucoup de temps à s’occuper de leur oasis de verdure, la tondeuse à gazon classique est tout à fait suffisante. Cependant, vous devrez l’utiliser une à deux fois par semaine.

Avons-nous réussi à vous donner envie de prendre soin de votre gazon? Vous trouverez, ici, plus de conseils sur l’entretien des pelouses.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.