Rénover

Rénover la façade: voici comment mettre en valeur votre maison

Torben Schröder

La façade est à la fois le visage et la première couche protectrice de la maison. Il est donc important qu’elle soit intacte. Cependant, elle doit résister à de nombreuses influences extérieures et perd donc de son attrait et de sa fonctionnalité au fil du temps. La peinture s’écaille et des fissures apparaissent sur l’enduit. Selon le défaut, la rénovation peut être plus ou moins complexe. Dans cet article, nous vous expliquerons comment, en tant que propriétaire, vous pouvez savoir que des travaux doivent être effectués et les mesures que vous pouvez prendre.

Un ouvrier du bâtiment est agenouillé sur un échafaudage et renouvelle l’enduit sur la façade d’une maison.
© Getty Images

Dans cet article

Vérifier l’état de la façade

Ce qui peut sembler être assez sérieux nécessite parfois une simple correction cosmétique. Avant de planifier une rénovation majeure de la façade, vous devez absolument procéder à un diagnostic. Cela peut vous permettre d’économiser beaucoup d’argent et de travail. Nous énumérons ci-dessous trois méthodes courantes à utiliser facilement pour procéder vous-même à cet état des lieux. Vous devez effectuer ce diagnostic tous les cinq à dix ans au plus tard – si aucun défaut évident n’est constaté entretemps.

  • Test visuel et tactile: quel est l’aspect de l’enveloppe extérieure de la maison? Présente-t-elle des trous ou des fissures? Y a-t-il de la mousse ou de la moisissure? Utilisez votre main et passez-la sur la surface. La peinture s’écaille-t-elle? L’enduit s’effrite-t-il?
  • Test du tapotement: avec le poing fermé, tapez avec votre main sur la surface centimètre par centimètre. Vous n’avez pas besoin de taper fort. Si vous entendez des différences, cela peut également être le signe d’un enduit qui manque d’adhérence.
  • Test de grattage et de ruban adhésif: grattez la surface avec un objet pointu. Si l’enduit se détache, il n’est plus solide. Poursuivez le test avec le ruban adhésif. Couvrez les zones grattées avec quelques bandes et retirez-les d’un coup sec. Ici non plus, rien ne devrait se détacher du mur.

Rénover ou assainir une façade?

Ces deux termes sont souvent utilisés comme synonymes, mais décrivent néanmoins quelque chose de différent. Une rénovation concerne généralement l’embellissement optique d’une pièce ou d’une surface. Les composants usés sont réparés ou remplacés. Lors d’un assainissement, les défauts de construction sont corrigés si nécessaire. Cela peut concerner des parties individuelles, mais aussi des bâtiments entiers. Il est conseillé de consulter un spécialiste à cet effet. Dans cet article, nous aborderons principalement la rénovation de façade.

Quels sont les différents types de dommages sur une façade?

Qu’il s’agisse d’un léger écaillage de la peinture ou d’un effritement important du béton, les dommages sur une façade peuvent être faciles à rénover ou coûteux à réparer. Nous vous expliquons, ici, les différentes formes.

Salissure

Nous avons déjà tous expérimenté cela: lors d’une promenade, on regarde les maisons devant lesquelles on passe et on se dit parfois: «Comment peuvent-ils laisser leur maison se dégrader comme ça?». La saleté superficielle sur la façade n’est pas un dommage en soi, mais il faut quand même remédier à ce défaut visuel. Une fois que vous avez effectué les tests cités plus haut et que vous savez que la façade est par ailleurs en bon état, un nettoyeur haute pression suffit pour apporter une amélioration significative. Inversement, vous découvrirez peut-être des dégâts seulement après avoir nettoyé la façade. Ne serait-ce que pour cette raison, nous vous conseillons de toujours garder propre la façade de votre maison.

Un homme utilise un nettoyeur à haute pression pour nettoyer la façade d’une maison.

Quelques tests suffisent: un nettoyage en profondeur avec un nettoyeur à haute pression suffira peut-être à faire briller votre façade d’un nouvel éclat.

Écaillage

Des particules de peinture plus ou moins grosses se détachent du support. Souvent, des fissures se développent également. La cause peut être, par exemple, un apprêt manquant ou insuffisamment appliqué, une couche de finition trop fortement diluée ou simplement les conditions météorologiques. De l’humidité peut se former derrière la peinture, qui se dilate sous l’effet du gel. Ces défauts sont inoffensifs tant qu’ils n’affectent pas les couches sous-jacentes. Ils peuvent facilement être réparés grâce à l’application d’une nouvelle couche de peinture.

Effritement

L’enduit se détache de son support. Les raisons peuvent en être des creux, de l’eau ayant pénétré par des fissures et de fortes variations de température. Il ne s’agit plus, ici, d’un simple défaut esthétique – les dommages doivent être réparés le plus rapidement possible, sinon ils peuvent s’attaquer à la maçonnerie.

Formation de fissures

Si vous découvrez des fissures verticales sur l’enveloppe extérieure de votre maison, la sonnette d’alarme doit se déclencher immédiatement. S’il s’agit d’une fissure dite dynamique, elle indique que votre maison est en mouvement. Ces fissures se produisent aux endroits où différents composants ou matériaux se rejoignent. Elles sont généralement très larges et profondes et peuvent causer des dommages structurels massifs si elles ne sont pas traitées.

Réparer des dommages sur la façade: peinture et remplacement de l’enduit

En cas d’effritements, de fissures et de dommages structurels importants, nous vous conseillons de toujours consulter un spécialiste de l’assainissement de façades. Vous pouvez trouver des interlocuteurs sur Internet, par exemple, sur houzy.ch.

Cependant, vous pouvez aussi faire vous-même les travaux de peinture et d’enduisage lors d’une rénovation – peut-être avec l’aide de quelques amis ou membres de votre famille. Nous vous donnons, ci-dessous, quelques conseils pratiques en la matière.

Peindre la façade

Si le nettoyage de la façade n’est pas suffisant, mais que son état est par ailleurs acceptable, vous pouvez envisager de la repeindre. Si vous souhaitez vous en charger vous-même, il y a toutefois quelques points à prendre en considération:

  • Retirez la saleté et les morceaux qui s’écaillent. Si nécessaire, poncez avec précaution les couches supplémentaires de peinture.
  • Si vous travaillez sur un support ancien, celui-ci ne doit pas être friable. Dans tous les cas, comblez les petits trous et les irrégularités.
  • Appliquez d’abord un apprêt pour que la couche de peinture ne soit pas trop absorbée.
  • Vous pouvez peindre des surfaces contiguës en une seule étape. Commencez par les fenêtres et les angles.
  • «Qui peut le plus, peut le moins» – votre couche de peinture ne doit pas être trop épaisse. Mieux vaut faire une deuxième couche. Avant le deuxième passage, vous devez cependant laisser la peinture sécher complètement.
  • Faites attention aux conditions extérieures: ne peignez pas les jours particulièrement chauds, froids ou humides.

Remarque importante: pensez à votre sécurité lorsque vous travaillez sur la façade. Si vous ne disposez pas d’une échelle sûre ou si votre échelle est trop courte, louez un échafaudage dans un magasin de bricolage.

Le facteur le plus important en matière de peinture, c’est bien sûr la peinture en elle-même. La peinture de façade étant exposée en permanence à toutes les conditions climatiques, elle doit être particulièrement résistante à l’abrasion. Le ton de la couleur doit se marier au reste de votre maison, mais aussi à l’apparence de votre environnement. Nous vous présentons, ici, trois types de peinture.

  • La peinture silicate: pour appliquer ce type de peinture, vous avez besoin d’une base minérale, par exemple un enduit à base de chaux ou de ciment. La peinture silicate est perméable à la diffusion de vapeur. Cela signifie qu’elle peut absorber l’air et l’humidité de manière contrôlée, puis les libérer à nouveau. Elle a également un effet répulsif contre les algues, les champignons et les moisissures. Toutefois, elle présente également des inconvénients: elle est caustique, relativement chère et la palette de couleurs est plutôt limitée.
  • La peinture émulsion: cette peinture de façade tient sur presque toutes les surfaces. Son pH est neutre et donc tolérée par la peau humaine. Elle comble même les petites irrégularités et ne déteint pas. Son coût est, en outre, assez faible. L’inconvénient de la peinture à l’émulsion est qu’elle ne résiste que de manière limitée aux parasites et n’est que partiellement perméable à la diffusion de vapeur.
  • Peinture à la chaux: en raison de sa composition naturelle, elle est considérée comme particulièrement respectueuse de l’environnement. Tous les composants sont biodégradables. Grâce à son pH élevé, elle a un effet anti-moisissure. Son grand inconvénient est l’opacité limitée. De nombreuses couches de peinture sont donc nécessaires. Elle est aussi sujette à l’érosion et aux décolorations à des températures élevées.
Gros plan d’un rouleau de peinture en train d’être passé sur la façade d’une maison. Sur le mur, on peut voir l’ombre d’un peintre en bâtiment.

Pour la façade d’une maison, des peintures spéciales sont nécessaires.

Renouveler l’enduit d’une façade

Vous pouvez facilement réparer vous-même les petites fissures et les irrégularités. Ici aussi, nous vous donnons quelques conseils utiles:

  • À l’aide d’un burin, retirez toutes les parties de l’ancien enduit qui sonnent creux. Celles-ci n’adhèrent plus au support.
  • Pour renouveler l’enduit de surfaces importantes, voire de toute la façade, vous devez corriger les irrégularités. Le mortier pour enduit convient à cet effet, il vous suffit de l’appliquer sur les zones correspondantes à l’aide d’une spatule.
  • Pour la peinture de finition comme pour l’enduit, il existe des apprêts, appelés couche de fond. Cela permet d’obtenir une surface adhérente et de garantir une liaison solide avec le support.
  • Travaillez avec un système d’enduit à deux couches. Le sous-enduit est généralement constitué d’un mastic-colle, qui assure une surface uniformément absorbante et régulière. Dans ce mastic-colle, nous vous recommandons également d’ajouter une couche de treillis d’armature, dont la structure en fibre de verre a un effet de compactage. La couche de finition résiste avant tout aux influences mécaniques.

Nous allons à présent vous présenter les différents types d’enduit.

  • Minéral: ce mortier sec prêt à l’emploi est composé de matières premières minérales de haute qualité, telles que le calcaire, le sable, le marbre et le quartz, ainsi que de liants minéraux, comme la chaux et le ciment. L’enduit minéral présente une longue durée de vie, garantit une bonne régulation de l’humidité et est assez peu coûteux. Cependant, il n’est pas particulièrement résistant.
  • Résine synthétique: également appelée enduit à dispersion. Ses avantages sont sa résistance et sa variabilité. Il s’adapte de manière optimale tant aux surfaces sur lesquelles il est appliqué qu’aux conditions climatiques. Le froid extrême, la grande chaleur et l’humidité sont quasiment sans effet sur lui. Les fissures dans l’enduit de résine synthétique sont quasiment impossibles. Cependant, la capacité de diffusion inexistante est également un inconvénient, car la maçonnerie reçoit peu d’air et le risque de formation de moisissures est donc accru.
  • Résine de silicone: l’enduit en résine de silicone est une forme d’enduit en résine synthétique de meilleure qualité. En raison de sa faible tension superficielle, il est très résistant à l’eau et ne laisse aucune chance aux organismes nuisibles, tels que les champignons, les mousses, les algues et les lichens. Plus il contient de silicone, plus sa qualité est bonne. Par rapport à l’enduit minéral, son prix est toutefois environ deux fois plus élevé.
  • Silicate: cet enduit est constitué de particules inorganiques, à savoir du silicate éponyme, et constitue le compromis entre deux univers d’enduits différents: il est perméable à la diffusion de vapeur, comme l’enduit minéral, tout en étant robuste comme les produits en résine synthétique. L’enduit silicate contient généralement une petite quantité de peinture émulsion, raison pour laquelle d’autres matériaux y adhèrent particulièrement bien. Tout comme la peinture silicate, l’enduit silicate nécessite un support minéral.

Isolation et bardage de la façade

En fonction de l’ampleur de la rénovation ou de l’assainissement, il peut être intéressant de réaliser d’autres travaux en parallèle. La façade d’une maison reste aussi un facteur qui détermine la norme énergétique de votre maison. Si l’isolation thermique est insuffisante ou inexistante, vous avez à présent la possibilité d’y apporter des améliorations.

Pour l’embellir, vous pouvez également recouvrir la façade d’un bardage. Un aspect bois rustique, un manteau en pierre robuste, une peau en métal noble – en matière de matériau, de couleur et de design, de nombreuses possibilités s’offrent à vous.

Conclusion: quelques étapes pour un bon résultat

Vous pouvez tout à fait réaliser, vous-même, une simple rénovation de façade: avec une nouvelle couche de peinture ou un nouvel enduit, l’extérieur de votre maison brillera d’une nouvelle splendeur. Si vous découvrez des dommages structurels sur la maçonnerie, un assainissement complet de la façade peut toutefois être nécessaire. Dans ce cas, consultez des spécialistes.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.