Un orage se prépare au-dessus des Alpes bernoises. Le ciel est déjà presque noir.
© Getty Images / Gene Krebs

Vivre

N’ayez pas peur des tempêtes: voilà comment protéger votre maison et votre jardin

Susanne Loacker

Orages d’été ou tempêtes d’automne: les propriétaires de maison s’inquiètent souvent des intempéries. Nous souhaitons les rassurer. Nos conseils vous montrent comment prévenir plutôt que guérir en plus de vous aider à mieux dormir, même à l’approche d’une tempête.

Comment se forment les tempêtes violentes

La grêle, les tempêtes et les fortes pluies sont à l’origine de près des trois quarts des dommages causés aux bâtiments dus à ce que l’on appelle les risques naturels. En Suisse, le mauvais temps arrive généralement par l’ouest. La façade d’une maison orientée vers l’ouest est donc la plus exposée à la pluie. Les tempêtes arrivent, elles aussi, généralement par l’ouest. Les tempêtes d’ouest se produisent lorsque l’air froid en provenance de la région polaire rencontre l’air chaud des régions subtropicales. Des dépressions se forment alors à grande échelle et leur intensité augmente avec l’écart de température entre les deux masses d’air. Ainsi, lorsque l’air polaire est déjà très froid à la fin de l’automne et en hiver, mais que les océans sont encore relativement chauds, les tempêtes sont les plus violentes. En février 1990, lors de l’ouragan «Wiebke» sur le Jungfraujoch, la vitesse de rafale la plus élevée jamais mesurée en Suisse a été enregistrée: 285 kilomètres par heure. Lors d’une tempête violente «normale», les rafales atteignent 160 à 200 km/h.

Les protections ne se valent pas toutes

Des matériaux de construction de qualité supérieure et adaptés à l’emplacement placés sur l’enveloppe de la maison offrent une protection contre une tempête imminente ou un orage de grêle. En revanche, les stores et les brise-soleil ou la couverture de piscine n’offrent qu’une protection apparente. Il est même préférable de les retirer à l’approche d’un risque avéré de tempête. En Suisse, les dommages causés aux fenêtres, au toit ou aux murs d’une maison sont couverts par l’assurance bâtiment. L’abri de jardin, quant à lui, est couvert par l’assurance ménage et doit donc être inclus dans la somme assurée.

Lors de la rénovation: vérifier le répertoire grêle

En Suisse, la région des Préalpes est la zone la plus exposée à la grêle. Il est judicieux, en particulier ici, de jeter un coup d’œil au répertoire grêle national. Selon ce répertoire, tous les cinq à dix ans en moyenne, une maison est frappée par des grêlons d’un diamètre de deux centimètres et tous les 20 à 50 ans, par des grêlons d’un diamètre de trois centimètres voire plus – soit presque la taille d’une balle de mini-golf.

L’ampleur des dégâts causés par ces grêlons, dont la chute est en général associée à des vents forts, dépend des matériaux des murs de la maison. De plus en plus de fabricants font inscrire leurs matériaux et produits de construction dans le répertoire grêle, qui indique ensuite la résistance à la grêle. Une bonne protection est garantie à partir du degré 3.

Sur une prairie verte se trouvent deux pots de fleurs. Il y a des grêlons tout autour.

La grêle tombe de manière soudaine et violente. Elle peut causer des dégâts importants.

Savoir où se trouve la façade exposée aux intempéries

On apprécie bien sûr d’avoir un endroit pour s’asseoir dans le jardin et profiter du soleil couchant. En cas de tempête, cela peut toutefois être dangereux, car les parasols et les chaises de jardin se transforment alors en projectiles. En cas d’avis de tempête (veillez à télécharger l’une des applications gratuites «Meteo Swiss», «SRF Meteo» ou «Landi Météo»), pensez à rentrer à temps les objets qui ne sont pas fixés et à les ranger dans votre cave ou dans un endroit couvert.

Des meubles de jardin en métal sont placés sur des dalles en pierre. Il pleut à verse.

Les meubles de jardin lourds peuvent résister même à une violente tempête d’été.

Mesures préventives régulières

Si des feuilles obstruent une gouttière, l’eau ne peut plus s’écouler. En cas de grêle, la situation devient encore plus délicate. Des gouttières bouchées peuvent provoquer des infiltrations d’eau dans la maison ou la cave. Si, en dépit des précautions, un tel incident venait à se produire, il est utile d’avoir chez soi une pompe immergée (à partir d’un niveau d’eau d’env. dix centimètres, disponible au rayon matériel de camping) ou au moins un aspirateur d’eau (p. ex. de Nilfisk, à partir d’env. 260 francs chez Jelmoli) et un balai raclette (de Landi, raclette plus manche env. 25 francs).

Prendre soin du jardin

Un homme en vêtements de travail et avec un casque utilise une tronçonneuse pour couper la branche d’un arbre.

Les branches mortes des arbres doivent être enlevées à temps pour éviter de se transformer en danger lors de la prochaine tempête.

Si votre propriété dispose d’un arbre, vous êtes responsable des dommages qu’il est susceptible de causer lors d’une tempête, notamment si une branche cassée brise une fenêtre de la maison du voisin ou endommage son toit. Vérifiez et entretenez régulièrement vos arbres, ou demandez conseil à un spécialiste. Les arbres malades et morts doivent être abattus par mesure de sécurité. Il en va de même pour les grands pots et les bacs à fleurs que pour les meubles de jardin: s’ils se trouvent du côté exposé aux intempéries, vous devez pouvoir les fixer ou les déplacer en cas d’urgence.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.