Vivre

Jungle intérieure: plantes d’intérieur pour le corps et l’esprit

Sira Huwiler-Flamm

Les plantes en pot vert vif ne sont pas seulement décoratives, elles sont aussi bonnes pour la santé, diminuent le stress et améliorent l’air intérieur. Découvrez ce qu’il faut savoir pour que les plantes d’intérieur ne deviennent pas un risque pour la santé.

Une femme transporte une luxuriante plante en pot dans un salon abritant des plantes d’intérieur dans tous les coins.
© Getty Images/Maskot

Dans cet article

Trois effets positifs des plantes d’intérieur

1. Elles mettent de bonne humeur

Surtout pendant la saison froide, quand il fait sombre et gris dehors, le vert luxuriant des plantes d’intérieur est bon pour l’esprit. De nombreuses études montrent même que le fait d’être entouré(e) de verdure intérieure améliore notre moral et réduit le sentiment de stress. «Pendant la plus longue partie de l’histoire de l’humanité, nous avons vécu dans et avec la nature – ce lien ancien est profondément ancré dans nos gènes», indique Christian Kaiser, président de l’association Fachvereinigung Gesundes Wohnen Schweiz et expert en Baubiologie, «lorsque nous nous promenons dans les bois, nous ressentons directement à quel point la nature est bonne pour nous. Avec les plantes d’intérieur, nous apportons cet effet revigorant et apaisant dans la maison.»

Les scientifiques de la Haute école spécialisée zurichoise ont également montré dans un projet de recherche mené dans les maisons de retraite suisses que les plantes d’intérieur peuvent sensiblement augmenter à la fois la satisfaction professionnelle des employés et l’humeur des résidents responsables d’entretenir les plantes. Surtout si nous prenons soin des plantes nous-mêmes, les arrosons et les chérissons, nous pouvons influencer positivement notre vie émotionnelle: chaque fleur d’orchidée nous remplit de fierté, chaque nouvelle pousse de jasmin d’intérieur fait le bonheur de notre main verte intérieure!

2. Elles améliorent le climat intérieur

«Les humains ont besoin d’oxygène et expirent du CO2, chez les plantes c’est l’inverse – nous devrions tirer parti de cette magnifique symbiose», explique Christian Kaiser. Les plantes peuvent ainsi contribuer de manière avérée à un meilleur climat intérieur, à maintenir une concentration élevée en oxygène et même à absorber les polluants. Même au bout de plusieurs décennies, chaque meuble, chaque tapis et chaque composant libèrent dans l’air des microparticules de peinture, de colles et de produits d’entretien, tels que le formaldéhyde, le benzène ou le xylène, «Ces substances peuvent affecter les muqueuses et affaiblir notre système immunitaire», indique l’expert. Heureusement, les plantes d’intérieur comme le palmier nain (Chamaedorea elegans) et le Pothos (Epipremnum aureum) sont capables de filtrer une partie de ces microparticules de l’air.

Une start-up zurichoise a même développé un modèle commercial à partir des avantages des plantes d’intérieur: Oxygen at work verdit les espaces de bureau afin d’améliorer le climat et l’atmosphère intérieurs – et améliorer ainsi la santé et la productivité des collaborateurs. Ce qui fonctionne dans le bureau professionnel s’applique également à la maison – donc: placez dans tous les cas des plantes dans votre bureau. «Une plante de taille moyenne par personne, idéalement robuste, sans allergènes et avec une masse foliaire importante, devrait être installée pour assurer une qualité d’air optimale», conseille Rita Salathé, jardinière et co-fondatrice de la start-up.

Un Pothos aux grandes feuilles vertes est posé dans un pot gris sur une table d’appoint.

Avec ses grandes feuilles, le Pothos fait partie des plantes d’intérieur qui filtrent beaucoup de polluants de l’air.

3. Elles font baisser la tension artérielle et nous tiennent éveillés

Même des mesures médicales montrent les effets positifs des plantes sur notre santé: des chercheurs japonais ont en effet montré dans une étude que la vue des plantes d’intérieur fait baisser la tension artérielle de façon mesurable – comme pendant la méditation, notre système nerveux entre dans un état de relaxation. En raison de la teneur plus élevée en oxygène des pièces, nous nous sentons aussi moins vite fatigués lorsque nous sommes entourés de plantes d’intérieur, nous pouvons mieux nous concentrer et, plus tard, mieux nous souvenir de ce que nous avons vécu – c’est ce que montre une étude de l’université de Harvard.

Trois conseils pour que les plantes ne deviennent pas un risque pour la santé

1. Prévenir les moisissures

La teneur en oxygène de l’air, mais aussi l’humidité, affectent les plantes en pot. Surtout en hiver, lorsque l’air sec du chauffage affecte notre peau et nos muqueuses, les plantes vertes peuvent faire des merveilles. L’expert met toutefois en garde: «Une humidité trop importante dans la pièce peut aussi rapidement favoriser les moisissures .» Christian Kaiser conseille de prêter consciemment attention aux éléments de construction individuels ou aux revêtements muraux en argile ou en chaux. «Ces matériaux agissent comme des tampons d’humidité dans la pièce, absorbant et libérant l’humidité selon les besoins.»

2. Un bon entretien contre les allergènes

Si les plantes ne sont pas correctement entretenues, elles peuvent aussi rapidement devenir un danger pour la santé: l’humidité stagnante et les feuilles mortes provoquent la formation de bactéries, de levures et de moisissures, ce qui altère le climat intérieur. Les champignons sont souvent reconnaissables à la présence d’une couche blanche sur la terre, mais l’infestation peut également se situer dans la zone invisible des racines. «Dans le pire des cas, l’air est chargé d’allergènes qui affaiblissent le système immunitaire et déclenchent des allergies, comme l’asthme ou une rhinite chronique – c’est pourquoi je conseille: mieux vaut pas de plante d’intérieur qu’une plante mal entretenue», explique Christian Kaiser, expert en Baubiologie. Il recommande d’arroser modérément, de dépoussiérer régulièrement les feuilles et de remplacer la terre de temps en temps. Si la plante le tolère, il est également préférable d’utiliser des billes pour plantes ou en argile expansée au lieu de la terre.

«De manière générale, je déconseille les plantes dans les pièces où des gens dorment, comme la chambre à coucher ou la chambre d’enfant», ajoute Christian Kaiser. «Lorsque nous dormons, notre organisme ralentit, le système immunitaire est plus vulnérable – il ne faut donc pas prendre de risques.» Néanmoins, pour ceux qui ne veulent pas renoncer à la vue de feuilles vertes même dans la chambre, il y a de bonnes nouvelles: des études montrent que la simple vue d’images de la nature dissipe le stress et la colère et contribue à notre bien-être.

3. Choisir la bonne plante

Pour le choix des plantes aussi, il est important d’y regarder de plus près: certaines plantes déclenchent elles-mêmes des réactions allergiques, comme le populaire figuier pleureur (Ficus benjamina), le figuier à caoutchouc (Ficus elastica), la couronne d’épines (Euphorbia milii) ou l’étoile de Noël (Euphorbia pulcherrima). L’allergène présent étant similaire à celui du latex, les personnes allergiques au latex doivent strictement éviter ces plantes.

Un figuier à caoutchouc se trouve dans un pot sur un parquet en bois.

Le figuier à caoutchouc n’est pas destiné aux personnes allergiques – sa sève peut provoquer des réactions allergiques sur la peau et les muqueuses.

Les plantes à faible besoin en eau, telles que les cactus et les plantes grasses, sont plus inoffensives, surtout pour les personnes allergiques et les propriétaires de plantes paresseux. Elles nécessitent peu d’entretien et la formation de moisissures est moins probable. De manière générale, «plus la surface des feuilles est grande, mieux le CO2 et les polluants sont absorbés et filtrés.» Même les cactus contribueraient à une meilleure qualité de l’air grâce à leur surface. Les murs végétaux, qui ont gagné en popularité ces dernières années, ont un impact encore plus important. Selon les préférences du / de la propriétaire, ces peintures vivantes peuvent être décorées avec des plantes, des mousses, des herbes et des couvre-sols – soit en le faisant soi-même, soit avec l’aide d’un professionnel.

Conclusion: les plantes rendent la maison plus saine et plus belle

Les plantes en pot sont de véritables aides à la santé du corps, de l’esprit et de l’âme lorsqu’elles sont choisies consciemment et entretenues correctement. Ce n’est toutefois pas tout: avec leurs formes et leurs couleurs naturelles – et parfois des fleurs luxuriantes – elles rendent également un foyer plus confortable et plus beau. Et cerise sur le gâteau: elles s’adaptent à tous les styles d'intérieur. Rebord de fenêtre orné d’orchidées colorées pour les amateurs de fleurs, palmier pour les personnes souffrant d’une envie chronique de voyager ou discret cactus pour les minimalistes: il existe une plante pour tous les goûts.

«Plantlady» Miriam Schmid de Lucerne est une véritable amoureuse des plantes d’intérieur, dont on peut vraiment apprendre beaucoup. Sur Instagram, elle montre sur des photos vertes et luxuriantes à quel point la vie dans la jungle des salons peut être belle, en postant avec enthousiasme des plantes tropicales en pot telles que le faux philodendron (Monstera deliciosa), la fleur de lune (Spathiphyllum), les Dieffenbachia (Dieffenbachia seguine ou maculata) et le Pothos (Epipremnum aureum) – et en donnant de nombreux conseils sur l’emplacement idéal, l’entretien, les supports pour plantes grimpantes ainsi que les avantages et inconvénients. Sa conclusion sur la vie au milieu d’innombrables plantes en pot: «Never feel stressed at home. Never dry skin. Always good air. Always relaxed. Always happy» (en français: Plus de stress à la maison. Adieu la peau sèche. Toujours du bon air. Toujours détendu(e). Toujours heureux/se).

Recommandation de notre équipe rédactionnelle

Pour compléter l’article, la rédaction a sélectionné un contenu approprié sur Instagram. Vous pouvez l’afficher et le masquer en un seul clic.

J’accepte que des contenus externes soient téléchargés. En ce faisant, les données personnelles peuvent être transmises à des tiers. Nous n’avons aucune influence sur l’étendue du traitement des données par des tiers. (Plus d’informations dans la politique de confidentialité)

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.