Rénover

Isoler sa cabane de jardin: possibilités, conseils et coûts

Thomas Bott

L’isolation est un sujet très important dans les bâtiments modernes. Et cela vaut également pour la cabane de jardin en fonction de son utilisation. Cependant, les exigences et la méthode sont, ici, quelque peu différentes. La règle est la suivante: vous pouvez également effectuer les travaux vous-même. Vous trouverez, ici, les informations nécessaires.

Vue sur un jardin en automne avec une petite cabane de jardin.
© Getty Images / Timefreezer

Dans cet article

Isoler sa cabane de jardin: pourquoi c’est judicieux

La nécessité d’isoler ou non sa cabane de jardin dépend avant tout de son utilisation. Si vous souhaitez uniquement y stocker du matériel et des outils, vous pouvez généralement vous épargner ces travaux. Néanmoins, si vous souhaitez utiliser la cabane comme espace habitable supplémentaire, son isolation est absolument nécessaire. Cela est particulièrement vrai si vous faites fonctionner un chauffage à l’intérieur. L’isolation garde la chaleur générée à l’intérieur de la pièce au lieu de la laisser s’échapper vers l’extérieur.

Par ailleurs, le froid et la chaleur pénètrent moins rapidement à l’intérieur de la cabane de jardin. Autre avantage: l’isolation thermique aide également à lutter contre l’humidité. Celle-ci est contenue dans l’air et s’installe dans les endroits les plus froids des pièces chauffées. Dans les maisons non isolées, il s’agit souvent des murs – surtout en hiver. La différence de température provoque de la condensation pouvant ensuite rapidement conduire à la formation de moisissures.

Une personne assise dans une cabane de jardin travaille devant un iMac.

Si vous utilisez votre cabane de jardin comme espace habitable supplémentaire ou, comme ici, comme bureau, vous devez respecter des directives particulières.

Le permis de construire: également d’actualité pour la cabane de jardin

Si vous envisagez de construire une nouvelle cabane de jardin ou de modifier l’utilisation d’une cabane de jardin existante, vous devez impérativement consulter le service des constructions compétent. Dans de nombreux cantons suisses, des réglementations individuelles s’appliquent. Les personnes qui ne les respectent pas risquent de voir leur cabane de jardin démolie. Vous devez également vous informer sur d’éventuelles réglementations relatives à l’isolation et au chauffage des locaux. Cela s’applique aussi notamment à la protection contre les incendies.

L’isolation: du sol jusqu’au toit

L’isolation d’un bâtiment avec une isolation thermique fonctionne particulièrement bien si elle est aussi complète que possible. Plus précisément, cela veut dire que vous intervenez à quatre endroits stratégiques:

  • le sol
  • le toit
  • les murs
  • les portes et les fenêtres

Nous vous présentons, ci-après, les facteurs à prendre en compte et les matériaux qui peuvent être utilisés.

Isolation du sol: contre le froid venu du bas

Pour isoler votre cabane de jardin, nous vous conseillons de commencer par le sol. Même si le bâtiment ne repose pas directement sur le sol, mais sur une fondation en béton, une grande quantité de froid peut pénétrer dans les pièces par le sol.

C’est surtout le cas pendant l’hiver, lorsque le sol est gelé. Dans le cas d’une cabane de jardin en bois, des poutres de fondation se trouvent en effet dans le sol. Celles-ci reposent sur le béton. Si vous souhaitez isoler le sol, il est conseillé de poser le matériau d’isolation entre ces poutres. Dans ce cas, la laine minérale, comme la laine de roche ou de verre, s’avère particulièrement adaptée. On peut également utiliser des panneaux en polystyrène (Styropor) ou un matériau isolant similaire. Il existe aussi des variantes écologiques, comme certains matériaux d’isolation en laine de bois pressée, en fibres de chanvre ou encore en paille.

Ces plaques ne doivent pas reposer directement sur le sol en béton. Elles sont posées sur des poutres étroites en bois de quelques centimètres de hauteur. Pour éviter les ponts thermiques, il faut sceller les joints entre les panneaux d’isolation avec du silicone. Il est recommandé de placer un pare-vapeur au-dessus des panneaux. Ce film spécial empêche l’air ambiant humide de pénétrer dans les matériaux d’isolation et la condensation de s’accumuler entre la pièce et le mur extérieur. Dans les deux cas, cela peut conduire à la formation de moisissures. Suit ensuite l’isolation proprement dite. Dans le cas idéal, un deuxième pare-vapeur est placé par-dessus et, pour finir, le sol praticable tout en haut.

Vue sur une isolation de sol en cours d’installation. Le pare-vapeur et certains matériaux d’isolation sont déjà fixés.

Personne n’aime avoir froid aux pieds dans sa cabane de jardin. Vous devez donc bien isoler le sol.

Isolation du toit: retenir la chaleur ascendante

Dans l’étape suivante, vous vous attaquez au toit de la cabane de jardin. L’isolation est ici similaire à celle d’un bâtiment résidentiel. Pour être plus précis, isoler entre les chevrons reste souvent la solution idéale. Pour cela, le matériau d’isolation est placé entre les chevrons, qui soutiennent la construction extérieure du toit. Pour ce faire, il faut d’abord poser un pare-vapeur sur toute la surface intérieure du toit. Ensuite, le matériau d’isolation, idéalement de la laine de roche ou de verre, est placé entre les chevrons. Pour finir, vous placez à nouveau un pare-vapeur et vous habillez la charpente.

Si vous préférez conserver l’aspect du bois naturel à l’intérieur, une isolation extérieure peut également être envisageable. Pour ce faire, vous devez commencer par poser un pare-vapeur sur les chevrons ou sur le toit existant. Vous placez ensuite l’isolation par-dessus. Les panneaux en polystyrène ou en polyuréthane conviennent particulièrement bien comme matériaux isolants. Cette opération est suivie d’un nouveau pare-vapeur et de contre-lattes. Il s’agit des lattes de bois sur lesquelles vous pouvez fixer des tuiles ou des planches de bois en guise de toit extérieur.

Isolation des murs: isoler la plus grande surface

Il existe en principe deux possibilités pour isoler des murs: l’isolation de la paroi extérieure et l’isolation de la paroi intérieure. Pour cette dernière, vous devez procéder de la même manière que pour l’isolation entre les chevrons du toit. Vous installez donc un pare-vapeur et vous recouvrez les zones entre les lattes de bois d’un matériau isolant. Les laines minérales sont également très bien adaptées dans ce cas. Un second pare-vapeur permet de refermer l’isolation. Il ne vous reste ensuite plus qu’à habiller le tout.

L’isolation extérieure, quant à elle, est similaire à l’isolation au-dessus des chevrons du toit: pare-vapeur, matériau d’isolation sous forme de panneaux, second pare-vapeur, contre-lattes et revêtement final. Si vous souhaitez optimiser l’isolation des murs, il vous suffit d’utiliser ces deux types d’isolation en même temps.

Une petite cabane de jardin en construction. Les préparatifs pour l’isolation sont en cours. Un pare-vapeur est installé à cet effet.

Isoler des murs pendant la construction est assez facile. Il est également possible de le faire ultérieurement.

Portes et fenêtres: une bonne isolation joue aussi un rôle important

Une isolation complète n’est d’aucune utilité si les fenêtres et les portes ne sont pas bien isolées. Elles permettront en effet à la chaleur de s’échapper. Pour les fenêtres, il faut donc privilégier un double vitrage. De cette manière, moins de chaleur s’échappe par la vitre. Dans le cas des portes et des fenêtres, les encadrements posent également problème. Vous devez donc bien les calfeutrer avec du ruban d’étanchéité en mousse ou du caoutchouc. De cette façon, vous ferez barrage aux courants d’air.

Les portes constituent néanmoins un cas particulier. Selon l’ajustage, les courants d’air peuvent entrer dans la pièce par le dessous. Vous pouvez éviter cela en installant un joint brosse. Il existe également des joints de sol pouvant être abaissés. Toutefois, ces systèmes sont généralement un peu plus coûteux qu’un simple joint brosse.

Coûts: voici le coût d’une isolation complète

Si vous voulez isoler votre cabane de jardin, vous devez prévoir un certain budget. Celui-ci dépend de chaque cas individuel. Vous trouverez donc, ci-dessous, une estimation approximative par mètre carré de surface ou de composant. Cela inclut déjà les coûts des travaux, de l’enduit, de la peinture et des accessoires.

  • Isolation
  • Coûts
  • Isolation du sol
  • environ 60 francs par m²
  • Isolation du toit
  • environ 120 francs par m²
  • Isolation des murs
  • environ 70 francs par m²
  • Isolation des fenêtres et des portes
  • environ 30 francs par pièce

Conclusion: une isolation complète est rentable

Si la cabane de jardin est utilisée comme espace habitable supplémentaire, une bonne isolation vaut dans tous les cas la peine. Même si les pièces ne sont pas chauffées, la température y est beaucoup plus agréable, car l’humidité ne peut pas y pénétrer facilement. En revanche, si vous utilisez également un chauffage, l’isolation vous permet même de faire des économies à long terme. En effet, vous devrez chauffer beaucoup moins afin de maintenir une chaleur agréable dans votre cabane de jardin.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.