Une rangée de maisons à la campagne. Certaines d’entre elles disposent d’une installation solaire sur le toit. Le ciel est partiellement nuageux.
© Getty Images / Westend61

Construire et acheter

Installation de thermie solaire: fonctionnement, coûts, subvention

Thomas Bott

Le soleil fournit de la lumière, mais aussi de l’énergie. Et c’est cette énergie qui peut être utilisée de différentes manières. Sous la forme d’une installation photovoltaïque, il est, par exemple, possible de produire de l’électricité. Nous savons tous déjà beaucoup de choses sur ces installations photovoltaïques – cependant, presque personne ne semble connaître les installations de thermie solaire tout aussi pratiques et performantes qui utilisent l’énergie solaire pour le chauffage. Ces systèmes sont, en effet, un très bon complément pour les bâtiments modernes. Vous découvrirez, ici, ce qui se cache derrière cette technologie, où vous pouvez l’utiliser et quels sont les coûts d’une telle installation.

Thermie solaire: explication du terme et du fonctionnement

Le terme est composé des mots «solaire», pour désigner l’énergie solaire, et «thermique», relatif à la chaleur. Une telle installation utilise donc la puissance du soleil pour chauffer de l’eau. Pour cela, il faut avant tout des collecteurs, chargés d’absorber l’énergie. Il est possible d’en distinguer deux types:

  • Capteurs plats
    Sous le verre solaire sombre se trouve un absorbeur plat. Il est généralement composé de cuivre, d’aluminium ou de verre. Un revêtement spécial veille à ce qu’il absorbe autant de chaleur que possible et n’en perde que très peu. Derrière l’absorbeur se trouve un système de conduites contenant un mélange d’eau et d’antigel.
  • Capteurs à tubes
    Ce type de capteur utilise plusieurs tubes au milieu desquels se trouve l’absorbeur, lui-même entouré par du vide. Cela présente l’avantage que la chaleur absorbée ne peut pratiquement pas s’échapper. Sous l’absorbeur se trouve également une conduite avec un mélange d’eau et d’antigel. Elle permet de guider la chaleur dans le circuit. Le caloduc fait office de cas particulier. Une évaporation se produit ici, ce qui implique que la chaleur n’entre dans le circuit de chauffage qu’à un point de collecte.
Gros plan sur les capteurs à tubes modernes. On y voit clairement les nombreux tubes qui composent l’installation de thermie solaire.

Les capteurs à tubes stockent la chaleur du soleil de manière plus efficace, mais sont également plus chers que les capteurs plats.

L’eau du circuit du capteur s’écoule dans un accumulateur de chaleur. Un échange de chaleur se produit alors avec l’eau qu’il contient. L’eau refroidie du circuit retourne au capteur. L’accumulateur de chaleur alimente ensuite le chauffage en fonction des besoins. Attention toutefois, il existe différents types:

  • Réservoir tampon pour le chauffage
  • Accumulateur d’eau chaude pour l’eau chaude
  • Accumulateur hybride pour le chauffage et l’eau chaude

Dès la phase de planification, il est donc crucial de réfléchir aux modèles de capteurs et d’accumulateurs de chaleur que vous souhaitez utiliser. Un expert vous aidera lors de la planification individuelle en tenant compte de vos besoins. Bien sûr, la surface des capteurs et la capacité de l’accumulateur jouent également un rôle majeur. Là aussi, des conseils professionnels vous aideront à faire le bon choix.

Chauffage par installation solaire: judicieux uniquement comme appoint

Une installation de thermie solaire est principalement utilisée pour la production d’eau chaude. Elle peut couvrir jusqu’à 60% des besoins d’une maison individuelle. Il en est autrement pour l’énergie de chauffage. Seulement 30 à 40% de l’énergie nécessaire peut être générée par thermie solaire. Cette dernière n’est donc pas adaptée comme chauffage primaire.

Par contre, une telle installation fait office de bon complément avec un autre système de chauffage. Il est ainsi possible de réduire les frais d’exploitation d’un chauffage au gaz ou au mazout. Ces systèmes chauffent ensemble un accumulateur de chaleur. Vous économisez, ainsi, la part d’énergie fournie par l’installation de thermie solaire en chauffage fossile.

Coûts: voici le budget à prévoir pour une installation de thermie solaire

Le coût d’une installation de thermie solaire dépend de vos besoins personnels. La présence d’un plus grand nombre de mètres carrés de capteurs se traduit par une augmentation de la production de chaleur, mais aussi des coûts plus élevés. Le choix de capteurs plats ou à tubes joue également un rôle important. Les modèles à tubes sont nettement plus chers. Enfin, cela dépend aussi de l’accumulateur de chaleur. La mise en place d’un système hybride avec un grand volume est coûteuse. En moyenne, l’investissement initial pour une installation de thermie solaire est d’environ 30 000 francs.

Six capteurs à tubes d’une installation de thermie solaire sont installés sur un toit de tuiles; au-dessus, se trouve une cheminée et en dessous, un chien-assis.

Une plus grande surface signifie plus d’énergie solaire pouvant être utilisée pour le chauffage. Cependant, plus de mètres carrés de capteurs se traduisent également par des coûts d’acquisition plus élevés.

Économies: rentabilité de la thermie solaire

Toutefois, ces coûts d’acquisition sont compensés par de faibles coûts d’exploitation. Vous n’avez pas besoin d’acheter de combustible, car le soleil fournit l’énergie gratuitement. Le matériel dure jusqu’à 30 ans et la maintenance annuelle est relativement peu onéreuse. Les économies réalisées sur le chauffage primaire contribuent également à la rentabilité. En utilisant la thermie solaire, vous économisez une partie du mazout ou du gaz de chauffage coûteux. Dans l’ensemble, les coûts de chauffage sont donc sensiblement réduits grâce au système d’aide au chauffage. Cependant, l’amortissement effectif de l’installation solaire pendant sa durée de vie dépend de chaque cas. Vous pourriez bien finir par être perdant(e).

Subventions: soutien financier en Suisse

En principe, l’octroi d’une subvention est possible grâce au Modèle d’encouragement harmonisé des cantons (ModEnHa 2015). En vertu du point M-08, un taux de subvention minimal de 1200 francs plus 500 francs par kilowatt (kW) est fixé. Toutefois, dans certains cantons, vous pouvez obtenir beaucoup plus d’argent. Le canton de Bâle-Campagne, par exemple, verse 3000 francs plus 600 francs par kilowatt.

Environnement: un bon bilan pour le fonctionnement des installations solaires

Avec une installation solaire, dites adieu à la combustion! Par conséquent, aucune émission n’est produite par des gaz d’échappement. Vous n’aurez pas non plus de déchets, comme les cendres du chauffage au bois. L’installation de thermie solaire est un système fermé et localement propre. La provenance de l’électricité nécessaire est cependant une autre question. Si vous voulez que l’installation soit la plus écologique possible, nous vous conseillons de miser - là aussi - sur le soleil: avec la technologie photovoltaïque.

Cependant, même dans ce cas précis, l’installation de thermie solaire n’est bien sûr pas complètement neutre en CO₂. Lors de la fabrication des capteurs, de l’accumulateur et d’autres pièces, les émissions courantes dans l’industrie sont produites. Néanmoins, c’est également le cas de tous les autres systèmes de chauffage.

Installation de thermie solaire: aperçu des avantages et des inconvénients

  • Avantages
  • Inconvénients
  • Aucun combustible nécessaire. L’énergie provient gratuitement du soleil.
  • Ne convient que comme appoint au chauffage.
  • L’installation de thermie solaire n’émet aucune émission de CO₂ ni particules fines pendant son fonctionnement.
  • Relativement chère à l’achat.
  • La thermie solaire peut couvrir jusqu’à 60% de la consommation d’eau chaude et 35% des besoins en chauffage.
  • La rentabilité dépend fortement de facteurs individuels.
  • Une installation solaire peut être combinée avec d’autres systèmes de chauffage.
  • Faibles coûts d’exploitation. La maintenance annuelle est très peu onéreuse.

Conclusion: la thermie solaire peut permettre de réaliser des économies

Chauffage et eau chaude avec la puissance du soleil – voilà ce que promet une installation de thermie solaire. Toutefois, l’intérêt de ce système dépend entièrement de vos exigences et de vos besoins. L’aspect environnemental ne doit cependant pas être sous-estimé en tant qu’appoint au chauffage pour les systèmes à combustibles fossiles. La production d’énergie n’émet pas de CO₂ localement. Dans l’idéal, l’électricité nécessaire provient également d’une installation photovoltaïque. Dans tous les cas, des conseils avisés et une bonne planification sont nécessaires.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.