Un escalier en pierre naturelle au milieu d’un parterre de fleurs. De l’herbe et des plantes poussent déjà entre les marches.
© Getty Images / Solidago

Dans cet article

Matériau: bois, pierre, béton et bien plus encore

Avant de commencer la planification de l’escalier en détail, vous devez choisir un matériau approprié. En règle générale, on utilise du bois, de la pierre, du béton, de l’acier ou du plastique. Chaque matériau présente des avantages et des inconvénients. Bien entendu, l’aspect esthétique joue également un rôle, car l’escalier doit être assorti au reste du terrain.

  • Escalier en bois: visuellement, le bois convainc par son aspect naturel. Certains types de bois sont particulièrement élégants. Autre avantage: le prix relativement bas du matériau, même si celui-ci peut fortement fluctuer en fonction des essences. Les prix oscillent entre 5 et 50 francs par mètre carré. Par ailleurs, le soleil peut éclaircir le bois au fil du temps. La pluie, en revanche, fait gonfler le matériau et le fait pourrir avec le temps. Le bois présente un inconvénient en matière de sécurité, car il devient bien souvent très glissant dès qu’il est mouillé.
Un escalier en bois avec quatre marches sur une fondation. Un parterre est visible à l’arrière-plan.

Les escaliers en bois offrent un aspect naturel et ne sont pas compliqués à construire. Cependant, le matériau est glissant et sensible à l’humidité.

  • Escalier en pierre: un escalier en pierre naturelle résiste bien aux conditions météorologiques. Le choix des types de pierre est vaste. Le marbre, par exemple, est très élégant. Cependant, le granit est plus souvent utilisé. En matière de prix, les différences sont importantes; un mètre carré peut ainsi coûter entre 15 et 80 francs. Il convient toutefois de noter qu’une pierre lisse peut être glissante. Il est donc préférable d’opter pour une surface rugueuse.
Un escalier en pierre naturelle au milieu du jardin. Des formations rocheuses et des fleurs habillent les côtés.

La pierre naturelle s’intègre généralement très bien à l’aspect général du jardin. Cependant, la poste de pierres est délicate en raison de leurs différentes tailles.

  • Escalier en béton: le béton classique est probablement le meilleur matériau pour les escaliers dans le jardin. Il est très résistant et n’est pas glissant grâce à sa surface rugueuse en plus d’être très polyvalent. Le béton peut être teinté pour correspondre au style désiré. Vous pouvez couler du béton vous-même ou acheter dans le commerce des dalles prêtes à l’emploi. Les prix sont d’environ 20 à 40 francs par mètre carré. Le béton est donc relativement bon marché.
Un enfant arrose des plantes avec un tuyau d’arrosage. À l’arrière-plan, on peut voir un escalier d’au moins huit marches en dalles de pierre rougeâtre.

Vous êtes libre de choisir les matériaux qui vous plaisent. Cependant, vous devrez prêter attention à leurs propriétés en plus de leur apparence.

  • Escalier en acier: dans la plupart des cas, ce type d’escaliers n’est pas construit en dur, mais est conçu de manière ouverte. Il n’est donc pas vraiment adapté à un emplacement au milieu du jardin, mais convient davantage comme accès à une terrasse surélevée ou escalier menant au balcon. L’acier pouvant être très glissant lorsqu’il est mouillé, il est fortement recommandé d’installer une rampe. Il existe aussi un risque de corrosion dû aux conditions météorologiques. Les marches individuelles sont disponibles à partir d’environ 40 francs. Un escalier avec deux marches et une rampe coûte près de 400 francs.
Gros plan sur un escalier métallique. On peut clairement distinguer le motif des trous ronds perforés dans le métal, ce qui confère à l’escalier une finition aérée.

En règle générale, les escaliers en métal ne présentent pas un aspect massif, mais donnent un rendu assez aéré. Sur le plan esthétique, leur style est plutôt industriel.

  • Escalier en plastique: les escaliers en plastique résistent très bien aux conditions météorologiques. Ils ne rouillent pas et durent généralement longtemps. Le choix des couleurs et des formes est très vaste. Vous pouvez acheter des marches individuelles à partir de 30 francs environ. Les prix pour deux marches avec une rampe sur un cadre métallique démarrent à près de 375 francs. Les inconvénients du plastique proviennent avant tout du matériau lui-même: selon sa composition, l’escalier peut se briser avec le temps. En outre, la surface doit être rendue rugueuse, sinon le plastique est très glissant en cas de temps pluvieux.

Escaliers extérieurs: faire attention aux dispositions légales

Avant d’approfondir votre planification, vous devez clarifier le cadre juridique régissant la construction d’escaliers. Nous vous conseillons vivement de contacter le service des constructions. Renseignez-vous sur les dispositions et les exigences en vigueur. Si nécessaire, n’hésitez pas à donner des détails précis sur votre projet de construction et demandez un permis de construire si son obtention est exigée dans votre commune.

Construction d’un escalier de jardin: planification et préparation

Un escalier de jardin avec des blocs marches en béton ou en pierre peut être construit par les bricoleurs. Lors de la planification, vous devez d’abord choisir un emplacement approprié en termes de pente: dans l’idéal, une zone sans arbres et avec une inclinaison assez régulière. Mesurez la zone dans laquelle l’escalier doit être installé. Pour définir la largeur de cette zone, basez-vous sur celle des blocs marches que vous souhaitez.

Plantez des bâtons dans chaque coin de la zone et reliez-les à l’aide d’un cordon. Cela vous permet de savoir où vous devez enlever la couche supérieure de terre. Pour ce faire, vous aurez besoin d’une bêche et d’une pelle. Aux endroits où se trouveront la marche la plus basse et la marche la plus haute, vous devrez enlever environ 30 centimètres de terre sous la couche végétale. Reliez ensuite ces deux points en creusant le long de la pente de manière à ce que la profondeur soit la plus régulière possible.

Étape suivante: créer la base et poser les blocs marches

Pour protéger l’escalier du froid et éviter qu’il gèle par le sol, pensez à mettre une couche protectrice de gravier sablonneux ou de pierre concassée. Cette dernière doit faire une dizaine de centimètres de haut et être répartie de manière homogène sur toute la surface creusée. Vous avez alors terminé les préparatifs pour la mise en place des marches.

La fixation de l’escalier correspond à l’étape suivante. Pour ce faire, coulez environ 20 centimètres de béton humide à l’emplacement de la marche la plus basse. Lissez-le, puis compactez-le. Dès ce stade, veillez à rester aussi droit que possible. Placez maintenant le premier bloc marche sur cette semelle. À l’aide d’un maillet en caoutchouc, tapotez sur les côtés de la marche pour qu’elle soit de niveau. Le bord avant doit être légèrement enfoncé de sorte que la marche présente une pente d’environ un pour cent. Cette inclinaison assurera l’écoulement de l’eau. Lors de son ajustement, la marche doit être enfoncée d’environ un centimètre et se trouver au même niveau que la couche végétale.

Coulez à nouveau du béton humide derrière la première marche de l’escalier jusqu’à ce qu’il dépasse légèrement du bord arrière du bloc marche. Posez la marche suivante dessus. Veillez à ce qu’elle chevauche la marche précédente d’environ 3 centimètres. Frappez à nouveau sur la marche avec le maillet en caoutchouc jusqu’à ce qu’elle soit de niveau, qu’elle se trouve au ras de la marche inférieure et que le bord avant présente une légère pente d’un pour cent. Répétez ensuite ces opérations jusqu’à la dernière marche de l’escalier.

Conseil: s’il vous reste de l’excédent de béton à la fin, raclez puis lissez-le.

Un escalier en blocs marches en cours de construction. La semelle en béton a déjà été réalisée. L’étape suivante consiste à poser les marches par-dessus.

Pour construire un escalier en blocs marches, vous avez besoin de gravier sablonneux ou de pierres concassées, de béton humide et des marches.

Escalier de jardin: n’oubliez pas la main courante si nécessaire

Selon la longueur de l’escalier, l’installation d’une main courante peut être nécessaire. En Suisse, elle est obligatoire à partir de cinq marches. Bien que ce soit rarement le cas dans le jardin, vous ne devez pas perdre de vue cet aspect important. En cas de doute, vous pourrez fixer ultérieurement une rampe en bois ou en métal. Cependant, il faudra à nouveau creuser le sol, ce qui peut s’avérer être coûteux selon le terrain.

Conclusion: un escalier de jardin en quelques étapes

La construction d’un escalier de jardin n’est pas très compliquée et peut donc être réalisée par les bricoleurs. Cependant, pensez à vous faire aider par une deuxième personne, surtout pour l’installation de blocs marches. Les marches elles-mêmes pèsent environ 120 kilos et sont donc très lourdes. Par chance, vous n’avez pas besoin de grosses machines ni d’outils spéciaux difficiles à dénicher.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.