Vivre

Épicéa ou sapin: quel arbre de Noël me convient le mieux?

Sira Huwiler-Flamm

Épicéa bleu, épicéa rouge, pin ou sapin de Nordmann: il existe tellement d’essences de sapins de Noël qu’il arrive que certains consommateurs soient dépassés. C’est pour cette raison que la plupart des gens choisissent la même variété chaque année. Toutefois, quels sont les avantages et les inconvénients de chaque essence d’arbre, comment les conserver longtemps et quelles sont les espèces cultivées en Suisse? Un expert donne des conseils pour l’achat du sapin.

Une famille décore ensemble un sapin de Noël avec des boules dorées et rouges.
© Getty Images/Westend61

Dans cet article

Locaux et durables: les sapins suisses sont de plus en plus populaires

Chaque année, 1,2 million de sapins de Noël décorent les salons suisses selon l’IG Suisse Christbaum, la communauté d’intérêts des producteurs et des vendeurs directs suisses d’arbres de Noël. Et près de 45% de ces sapins proviennent de forêts ou de cultures nationales. «Environ 500 exploitations forestières et agriculteurs cultivent des sapins de Noël dans toute la Suisse», déclare Philipp Gut, président de l’IG Suisse Christbaum.

Des arbres bon marché sont généralement disponibles, avant Noël, pour environ 20 francs dans les supermarchés afin d’attirer les clients – ils viennent souvent du Danemark, d’Allemagne ou des Pays-Bas. Un épicéa produit en Suisse est également proposé pour une vingtaine de francs, tandis que des arbres plus nobles, comme le sapin de Nordmann produit localement, peuvent coûter le double. «Les arbres sont produits de manière durable, sans longs trajets ni stockage frigorifique énergivore et, s’ils proviennent des forêts suisses, ils sont sans pesticides.» Comme ces arbres créent un habitat pour les animaux indigènes pendant leur phase de croissance de sept à dix ans, ils lient le CO₂ et produisent de l’oxygène, vous faites une bonne action pour l’environnement local en achetant un arbre suisse.

En général, les gardes forestiers connaissent parfaitement les revendeurs de sapins de Noël dans la région pendant la période de l’Avent. Pour tous ceux qui ne vivent pas à proximité immédiate d’un agriculteur ou d’un propriétaire forestier proposant des sapins de Noël en vente directe, une liste de producteurs de sapins de Noël suisses est consultable sur la page des membres de l’IG Suisse Christbaum et auprès de l’Association des propriétaires forestiers ForêtSuisse.

Le sapin de Nordmann

Grâce à sa longue durée de conservation, sa croissance régulière et ses aiguilles denses, le sapin de Nordmann est de loin le sapin de Noël le plus populaire en Suisse. ForêtSuisse parle même d’une part de marché de 65%. Ses aiguilles fermes et son bois flexible permettent d’agrémenter l’arbre de décorations de Noël somptueuses et lourdes. À l’origine, cette essence vient du Caucase – mais, en raison de sa popularité, elle est maintenant également cultivée dans de nombreux endroits en Suisse. Ce magnifique arbre vert affiche toutefois un prix plus élevé que les autres essences.

Un champ de sapins de Nordmann.

Selon sa taille, un sapin de Nordmann pousse pendant sept à dix ans jusqu’à ce qu’il soit prêt à être coupé pour la période de l’Avent.

L’épicéa

Dans vingt pour cent des foyers suisses, on retrouve un épicéa décoré pendant la période de l’Avent. Cet arbre au parfum de résine, également appelé épicéa rouge ou épinette rouge, était autrefois le classique dans les salons suisses. En effet, l’épicéa est aussi l’essence d’arbre la plus commune dans les forêts suisses. Malheureusement, dans les pièces chauffées, l’arbre délicat perd rapidement ses aiguilles. Cependant, pour tous ceux qui souhaitent installer leur sapin de Noël uniquement pour la durée des vacances ou en extérieur, et pour qui la tradition est importante, l’épicéa comblera toutes leurs attentes.

Recommandation de notre équipe rédactionnelle

Pour compléter l’article, la rédaction a sélectionné un contenu approprié sur Instagram. Vous pouvez l’afficher et le masquer en un seul clic.

J’accepte que des contenus externes soient téléchargés. En ce faisant, les données personnelles peuvent être transmises à des tiers. Nous n’avons aucune influence sur l’étendue du traitement des données par des tiers. (Plus d’informations dans la politique de confidentialité)

L’épicéa bleu

L’épicéa bleu ou épinette bleue (Picea pungens) est esthétique en plus d’être populaire auprès d’environ cinq pour cent de la population suisse. La durée de conservation de cette essence bleu-vert originaire des montagnes Rocheuses se situe à peu près dans la moyenne de celle des autres sapins de Noël. Cette espèce dégage un agréable parfum de Noël et attire l’attention avec ses branches robustes. Attention cependant: il est conseillé de porter des gants pour le décorer, car ses aiguilles sont extrêmement piquantes.

Recommandation de notre équipe rédactionnelle

Pour compléter l’article, la rédaction a sélectionné un contenu approprié sur Instagram. Vous pouvez l’afficher et le masquer en un seul clic.

J’accepte que des contenus externes soient téléchargés. En ce faisant, les données personnelles peuvent être transmises à des tiers. Nous n’avons aucune influence sur l’étendue du traitement des données par des tiers. (Plus d’informations dans la politique de confidentialité)

Le sapin du Colorado

Originaire d’Amérique du Nord, le sapin du Colorado (Abies concolor) a des aiguilles particulièrement souples qui durent longtemps. Les aiguilles bleu-vert légèrement courbées caractérisent l’aspect extérieur de cet arbre. Son bois étant très tendre, il est recommandé de privilégier les décorations légères. Malheureusement, cet arbre sensible au gel est encore rare en Suisse, et donc difficile à trouver sur le marché.

Recommandation de notre équipe rédactionnelle

Pour compléter l’article, la rédaction a sélectionné un contenu approprié sur Instagram. Vous pouvez l’afficher et le masquer en un seul clic.

J’accepte que des contenus externes soient téléchargés. En ce faisant, les données personnelles peuvent être transmises à des tiers. Nous n’avons aucune influence sur l’étendue du traitement des données par des tiers. (Plus d’informations dans la politique de confidentialité)

Le pin

Le pin (Pinus sylvestris) a des aiguilles parfumées et dure encore plus longuement que le sapin de Nordmann – en effet, il ne perd quasiment pas ses aiguilles. Cependant, presque personne ici ne souhaite l’avoir comme sapin de Noël. Les branches souples sont sensibles et peuvent être endommagées pendant le transport ou si les décorations sont trop lourdes. Le pin noir est un peu plus robuste. Avec leurs longues aiguilles d’un vert profond et leurs branches individuelles et arrondies, les pins s’adressent aux individualistes et aux rebelles: loin du sapin de Noël classique, ils ne passeront pas inaperçus le soir du réveillon. Les aiguilles, qui peuvent mesurer jusqu’à sept centimètres de long, rendent toutefois la décoration un peu plus compliquée.

Une branche de pin noir en gros plan. L’arbre a des aiguilles pouvant atteindre sept centimètres de long.

Un sapin de Noël pour les individualistes: le pin noir a des aiguilles pouvant atteindre sept centimètres de long.

Le sapin noble

Le sapin noble (Abies procera) est considéré comme l’une des plus belles essences d’arbres de Noël au monde. Originaire d’Amérique du Nord, il convainc par la splendeur particulièrement luxuriante de ses aiguilles couleur gris-vert, mais aussi par sa très longue durée de conservation. En outre, ses solides branches peuvent porter sans difficulté de lourdes décorations de Noël. Le problème: le sapin noble est aussi une petite diva. «Il est très exigeant en matière de sol et de climat, et est donc plutôt rare dans notre pays», explique l’expert de l’IG Suisse Christbaum.

Recommandation de notre équipe rédactionnelle

Pour compléter l’article, la rédaction a sélectionné un contenu approprié sur Instagram. Vous pouvez l’afficher et le masquer en un seul clic.

J’accepte que des contenus externes soient téléchargés. En ce faisant, les données personnelles peuvent être transmises à des tiers. Nous n’avons aucune influence sur l’étendue du traitement des données par des tiers. (Plus d’informations dans la politique de confidentialité)

Le sapin de Fraser

Le sapin de Fraser (Abies fraseri) dégage une agréable odeur de citron. Les personnes qui aiment décorer leur sapin avec de vraies bougies trouveront leur bonheur avec cette essence d’arbre ignifuge. Ce conifère à croissance rapide d’Amérique du Nord a besoin d’être légèrement taillé ici et là, mais il le tolère également très bien – de plus, cet arbre convainc par sa longue durée de conservation.

Recommandation de notre équipe rédactionnelle

Pour compléter l’article, la rédaction a sélectionné un contenu approprié sur Instagram. Vous pouvez l’afficher et le masquer en un seul clic.

J’accepte que des contenus externes soient téléchargés. En ce faisant, les données personnelles peuvent être transmises à des tiers. Nous n’avons aucune influence sur l’étendue du traitement des données par des tiers. (Plus d’informations dans la politique de confidentialité)

Le sapin subalpin

Le sapin subalpin (Abies Iasiocarpa) n’est pas encore très répandu en raison de sa sensibilité au gel, mais il est malgré tout présent dans cinq pour cent des foyers suisses pendant la période de Noël. Cet arbre bleuâtre originaire de l’Arizona a des aiguilles souples avec un fort parfum d’agrumes et affiche une très bonne durée de conservation. Sa forme étant assez étroite, ce sapin subalpin trouve généralement une place -même dans les petits espaces de vie.

Recommandation de notre équipe rédactionnelle

Pour compléter l’article, la rédaction a sélectionné un contenu approprié sur Instagram. Vous pouvez l’afficher et le masquer en un seul clic.

J’accepte que des contenus externes soient téléchargés. En ce faisant, les données personnelles peuvent être transmises à des tiers. Nous n’avons aucune influence sur l’étendue du traitement des données par des tiers. (Plus d’informations dans la politique de confidentialité)

Comment garder son sapin de Noël beau plus longtemps

Alors que les sapins de Noël étaient traditionnellement placés dans le salon uniquement le soir du réveillon, les Suisses souhaitent aujourd’hui et de plus en plus profiter de leurs splendides décorations pendant toute la période de l’Avent. Cependant, l’air de chauffage sec peut endommager l’arbre et entraîner la perte rapide des aiguilles.

Comment garder le sapin frais jusqu’aux fêtes de Noël? «Comme les arbres de la région sont coupés à court terme et qu’ils arrivent au consommateur par la voie la plus directe, ils durent aussi plus longtemps», explique Philipp Gut avec conviction avant d’ajouter, «les arbres frais et de qualité se reconnaissent à leur couleur et à leur densité d’aiguilles uniformes.» Avant de l’installer, le sapin doit être conservé dans un endroit frais, à l’abri du soleil, du vent et dans un seau d’eau.

Si dans le salon, l’arbre se trouve à proximité immédiate d’un radiateur, il est conseillé de l’éteindre. «Nous recommandons d’utiliser un pied avec une réserve d’eau, car un arbre de taille moyenne laisse s’évaporer environ un litre d’eau chaque jour», souligne l’expert, «un arrosage régulier est donc nécessaire». S’il est coupé peu avant son installation, l’arbre absorbe mieux l’eau. Attention toutefois: le pied ne doit pas être aiguisé, comme c’est souvent le cas – la coupe droite permet à l’arbre d’emmagasiner davantage d’eau sous l’écorce. Et encore un conseil de l’expert en sapins de Noël: «Une fois l’arbre installé, il est préférable d’attendre une demi-journée avant de le décorer afin que les branches puissent se déployer.»

Conclusion: pourquoi ne pas varier les plaisirs?

Il existe des alternatives au sapin de Nordmann – le marché suisse propose des sapins de Noël aux formes, couleurs et parfums les plus divers. Des essences inhabituelles, comme le pin avec ses longues aiguilles ou le sapin de Fraser au parfum citronné, sont également de plus en plus souvent proposées dans notre pays.

Il est aussi possible de choisir un arbre cultivé en Suisse pour contribuer à la protection de l’environnement et faire une bonne action pour les exploitants agricoles locaux. Avec un peu de chance, vous pourrez même choisir, par vous-même, l’arbre directement sur place – c’est une expérience inoubliable, surtout pour les enfants.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.