Un jeune homme saute dans une piscine en bois installée dans le jardin.
© Getty Images / Mieke Dalle

Construire et acheter

Construire une piscine: types, réglementations et coûts

Thomas Bott

Quiconque envisage de construire sa propre piscine se retrouve tout d’abord face à de nombreuses questions. Il existe tellement de dimensions, de formes et de conceptions. De plus, le projet de construction doit être conforme aux dispositions de votre canton. Nous vous présentons les différentes possibilités et les éléments indispensables à prendre en compte. Après tout, une piscine est bien plus qu’une simple quantité d’eau au beau milieu du jardin.

Piscine: voici les types de bassins possibles

Ronde, carrée ou personnalisée: quiconque envisage de construire une piscine peut choisir entre de nombreuses formes différentes. Néanmoins, le choix du type de bassin est encore plus important, car il détermine par exemple l’aspect et la durabilité. Chaque type présente des avantages et des inconvénients.

Une piscine enterrée de forme rectangulaire installée devant une petite villa.

Une piscine enterrée n’est certes pas facile à déplacer, mais elle s’intègre plus harmonieusement dans l’ensemble du terrain.

Bassin à parois en acier

Pour plus de flexibilité, vous pouvez opter pour bassin à parois en acier. Ces piscines ont des formes très variées. Les modèles ronds sont très populaires. Ils se composent d’une plaque de fond et d’une paroi extérieure en acier. Cette dernière est isolée et maintient la température de l’eau à un niveau constant. L’intérieur est recouvert d’un liner. La piscine à parois en acier peut être installée au niveau du sol ou être partiellement ou complètement enterrée dans le sol. Grâce à sa conception souvent compacte, elle convient également aux petits jardins.

Bassin en acier inoxydable

Les piscines en acier inoxydable offrent un peu plus de liberté en termes de taille et de forme. Bien qu’elles puissent également être autoportantes, elles sont conçues pour être enfoncées dans le sol. La construction est nettement plus complexe que pour une piscine à parois en acier, car les différentes pièces ne sont pas assemblées à l’aide d’un système emboîtable. Le montage nécessite donc des travaux de soudure. Cependant, l’élégance de la piscine finie compense cet effort.

Les bassins en acier inoxydable sont très durables et ne perdent quasiment rien de leur éclat au fil des années. Il faut toutefois penser à planifier l’installation sous la forme d’une piscine à débordement. L’eau déborde ainsi constamment par-dessus la piscine et regagne le système de traitement via le bord de la piscine. Cela permet également d’éviter que le soleil surchauffe le bord de la piscine.

Piscine en parpaings

L’utilisation de parpaings permet de gagner en flexibilité au niveau de la construction de la piscine. Les différents éléments peuvent en effet être empilés très facilement. Une dalle de béton sert de base, et sa forme peut également être personnalisée. Du béton coulé vient renforcer la structure de base. Ensuite, un liner étanche est utilisé comme revêtement. En général, une piscine en parpaings est entièrement enterrée et conçue comme bassin avec skimmer. En d’autres termes, le niveau de l’eau ne dépasse jamais le bord de la piscine. Des éléments en polystyrène ou en béton prêt à l’emploi peuvent être utilisés comme alternative aux parpaings.

Bassin en béton

Ces bassins sont entièrement en béton et le béton apparent détermine également l’aspect de la surface intérieure ou est peint avec une peinture spéciale. La conception de ce type de piscine est presque sans limites. Un bassin en béton est toutefois un projet complexe en raison de la structure du coffrage. Le béton risquera toutefois de se fissurer après un certain temps. Pour éviter cet inconvénient, vous pouvez opter, par exemple, pour du carrelage comme couche supplémentaire entre l’eau et le béton. Pour les piscines de grande taille ou si vous souhaitez des bords arrondis, le béton est souvent la meilleure option.

Une grande piscine devant une maison de plain-pied.

Une piscine privée dans le jardin peut être un réel atout pour l’ensemble du terrain. Vos possibilités en termes de types et de dimensions sont quasiment infinies.

Bassin en bois

L’aspect naturel d’une piscine en bois se fond très bien dans certains jardins. Avec un peu de savoir-faire, la construction d’une telle piscine peut même être envisagée par ses propres moyens. Autre avantage: les bassins en bois sont autonomes et peuvent donc être déplacés facilement. Le cadre en bois massif doit toutefois pouvoir résister aux masses d’eau. L’intérieur est recouvert de liner. Les piscines en bois nécessitent beaucoup d’entretien et risquent de s’abîmer au fil du temps en raison des facteurs extérieurs comme la neige, le givre et la pluie. Conseil: un bois bien imperméabilisé et lasuré est plus résistant et s’entretient donc plus facilement.

Bassin en plastique

Si vous souhaitez éviter les longs délais de construction, optez pour une piscine en plastique. Elle est en général en polyester ou en plastique à renfort de verre (PRV) et vous est livrée déjà préfabriquée. Pour ce faire, les camions et la grue doivent pouvoir accéder à votre jardin. Le bassin en plastique est enterré dans le sol et enveloppé d’une fine couche de béton pour la stabilisation. Il est résistant, mais les réparations sont généralement difficiles à effectuer.

Les éléments importants à prendre en compte lors de la construction de la piscine

Tout d’abord, vous devez réfléchir à la dimension de votre piscine. Tous les jardins ne permettent pas d’avoir une piscine gigantesque dans laquelle on peut faire des longueurs. La forme et l’apparence doivent correspondre à votre terrain ainsi qu’à votre maison, et vous devez nécessaire disposer d’une surface plane.

En ce qui concerne l’emplacement, nous recommandons une surface dégagée orientée sud-est. L’eau peut y chauffer dès le matin et vous profitez aussi de l’ensoleillement jusqu’à une heure avancée de la journée.

Faites également vérifier le sol dès la phase de planification. Certains obstacles tels que des racines d’arbre ou le niveau de la nappe phréatique risquent de compliquer, voire entraver, la construction d’une piscine. La piscine a besoin d’un raccordement à l’eau et d’un branchement à l’électricité pour la pompe. L’installation d’un nouveau raccordement étant généralement coûteuse, il est conseillé de planifier la piscine à proximité des conduits existants.

Législations en Suisse: les règles que vous devez respecter

Pour ce qui est des règles de construction pour les piscines, tout dépend des réglementations du canton concerné. Toutefois, dans la plupart des cas, les piscines non fixes, installées de façon saisonnière, d’une superficie totale de dix mètres carrés maximum et d’une hauteur inférieure ou égale à 1,5 mètre sont autorisées sans permis de construire. Pour tous les autres types, vous avez impérativement besoin d’un permis. Avant de vous lancer dans la planification d’une telle installation, renseignez-vous auprès de votre municipalité sur les réglementations locales. Cela vous épargnera bien des désagréments, des coûts supplémentaires et des litiges avec votre voisin.

Un père joue avec son fils dans une piscine simple à parois visibles.

Les petites piscines en métal, en bois ou en plastique sont commercialisées à partir de 1 000 francs environ.

Les coûts: des piscines pour tous les budgets

Le prix d’une piscine dépend de plusieurs facteurs. Le choix du matériau, la forme et bien sûr la dimension jouent un rôle central. Pour certains modèles, une livraison onéreuse est également à prévoir, par exemple pour une piscine en plastique. Les prix d’une piscine simple à parois en acier démarrent aux alentours de 1 000 francs; une piscine plus grande en acier inoxydable peut rapidement atteindre 30 000 francs voire même plus. Une entreprise spécialisée dans la construction de piscines peut vous fournir un devis adapté à votre terrain et à vos envies.

Conclusion: la durabilité a son prix

Une piscine personnalisée en matériaux de qualité supérieure nécessite une planification approfondie, beaucoup de temps en plus d’être relativement coûteuse. En contrepartie, vous aurez moins de dégâts à gérer dès vos premières utilisations. Les alternatives en béton ou en plastique offrent également de nombreux avantages et sont aussi moins chères. Si vous n’avez pas assez de place pour une grande piscine, les modèles en bois ou en acier peuvent faire office de solution idéale.

Et un autre conseil: si vous n’avez pas besoin de bassin pour nager, pensez à installer un jacuzzi dans votre jardin.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.