Une femme se tient sur le seuil entre le jardin d’hiver et le jardin.
© Getty Images

Construire et acheter

Construire un jardin d’hiver: possibilités, coûts et subventions

Thomas Bott

Se détendre en hiver avec vue sur la nature, profiter en été des chauds rayons du soleil à l’intérieur de la maison. Offrir aux plantes les meilleures conditions tout au long de l’année ou s’asseoir la nuit au chaud et observer les étoiles: c’est ce que vous offre un jardin d’hiver. Nous vous donnons des conseils pour la planification et la construction de votre jardin d’hiver, et nous vous expliquons aussi comment obtenir une subvention pour l’agrandissement.

Les avantages d’un jardin d’hiver

Un jardin d’hiver présente de nombreux avantages. Pour commencer, vos plantes en profitent: dans un jardin d’hiver, vous pouvez faire passer l’hiver aux variétés qui ne résistent pas au froid. En été, au contraire, il agit comme une serre et aide les plantes qui ne poussent pas ou mal dans les conditions extérieures normales de la Suisse.

Toutefois, les jardiniers ne sont pas les seuls à profiter du jardin d’hiver, il fait également le bonheur de chaque propriétaire de maison cherchant à avoir un peu plus d’espace. Équipé d’un système de chauffage, un jardin d’hiver peut également être utilisé par des températures négatives. Correctement construit, il prolonge ainsi la surface habitable de la maison, en plus de contribuer à accroître la valeur de la maison.

Les différences entre jardin d’hiver froid et chaud

Les jardins d’hiver peuvent être classés en deux catégories: les jardins d’hiver froids et les jardins d’hiver habitables ou chauds.

Le jardin d’hiver froid

Un jardin d’hiver froid n’est pas chauffé, il se refroidit donc nettement plus lorsque la température extérieure baisse. Sa principale fonction est de protéger contre les intempéries, c’est-à-dire de la neige, du vent et de la pluie. Comme une serre, il convient donc très bien aux plantes de toutes sortes qui peuvent y passer l’hiver dans de meilleures conditions qu’en extérieur.
En été, cela crée un climat parfaitement adapté aux plantes exotiques ou aux cactus. Au moins jusqu’à une certaine température, les habitants humains se sentent eux aussi très bien dans un jardin d’hiver de ce type. Au printemps ou en automne, le soleil chauffe encore plus à travers la verrière. Autre avantage de cette construction: les personnes allergiques peuvent, en été, s’exposer au soleil sans souffrir de problèmes respiratoires.

Quelques plantes dans un jardin d’hiver.

Dans un jardin d’hiver froid, les plantes se sentent bien par tous les temps.

Le jardin d’hiver chaud

Le jardin d’hiver chaud peut également être utilisé comme espace habitable tout au long de l’année, et ce grâce à un chauffage direct et une bonne isolation. Le jardin d’hiver est donc un agrandissement à part entière de la maison. Certains maîtres d’ouvrage utilisent leur jardin d’hiver comme lieu de détente, d’autres comme salle de jeux –avec un billard ou un babyfoot par exemple. Et ce ne sont là que deux idées d’aménagement de jardin d’hiver.

Construire soi-même un jardin d’hiver: est-ce intéressant?

Dois-je construire moi-même le jardin d’hiver ou dois-je plutôt faire appel à un spécialiste? Bien sûr, cela dépend en général de la taille et des exigences, mais dans ce cas précis, le type de jardin d’hiver fait toute la différence: la construction d’un jardin d’hiver froid est tout à fait possible par vos propres moyens. Le commerce spécialisé propose d’ailleurs des kits d’installation pour rendre les travaux un peu plus faciles.
Dans le cas d’un jardin d’hiver chaud, il est impératif de faire intervenir une entreprise de construction, ne serait-ce que pour poser les fondations. La construction des fondations est en effet très complexe et une partie ne peut être réalisée qu’avec des machines spéciales. Nous recommandons également d’engager un spécialiste pour installer le chauffage.

Ce qu’il faut prendre en compte lors de la construction d’un jardin d’hiver

Il est particulièrement important de tenir compte des règles de construction de votre canton car elles peuvent a varier considérablement en fonction du lieu de résidence. Dans la plupart des cas, cependant, tous les agrandissements qui sont directement reliés à la terre sont soumis à autorisation. Un permis de construire est donc impérativement obligatoire dans la plupart des cas. Vous devez également inclure, dans votre planification, les distances avec les parcelles adjacentes. Cela peut sinon déboucher rapidement sur un conflit avec les voisins.

Une fois le côté administratif réglé vient l’étape de la sélection des matériaux. Ils déterminent la statique, le prix et l’efficacité énergétique du jardin d’hiver, à savoir les points essentiels du projet de construction. Le bois, le plastique, l’aluminium et l’acier présentent tous des avantages et des inconvénients. En plus de posséder de très bonnes propriétés isolantes, le bois est également très solide et écologique – mais il est aussi difficile à entretenir et parfois coûteux. L’aluminium résiste mieux aux intempéries, il est également solide et, comparé au bois, il est léger. Cependant il présente, lui aussi, des inconvénients, comme des coûts élevés et une mauvaise isolation. Le plastique est plus abordable et facile à entretenir, mais il est moins durable, et son aspect ne donne pas toujours une finition de bonne qualité. L’acier est l’exact opposé: il est très robuste, mais peut toutefois rouiller avec le temps.

La majeure partie du toit et des murs extérieurs du jardin d’hiver est en verre. Mais là aussi, il existe des différences dans la construction. Un vitrage simple ne vaut guère la peine: en hiver, trop de froid et en été, trop de chaleur pénètrent à l’intérieur. Au moins deux couches de verre sont donc nécessaires. Pour un jardin d’hiver habitable, trois couches de vitrage sont même conseillées car cela permet de mieux retenir la chaleur du chauffage dans la pièce.

Dans le cas d’un jardin d’hiver froid, l’isolation avec la maison est essentielle, au risque de voir sinon son efficacité énergétique se détériorer considérablement. Faites également attention à la porte entre la maison et le jardin d’hiver et, si cela est prévu, à la porte entre le jardin d’hiver et l’extérieur, ainsi qu’aux fenêtres encastrées. Même si un raccordement ultérieur est souvent possible, vous devriez déjà penser à la protection solaire et à l’ombrage du jardin d’hiver lors de la planification. Les stores électriques sont particulièrement pratiques. Des stores sur les murs extérieurs protègent du soleil.

Vue d’un jardin d’hiver habitable sous la neige.

Équipé d’un chauffage, d’une bonne isolation et de meubles, le jardin d’hiver peut être utilisé comme une pièce de vie supplémentaire même en cas de neige et de gel.

Les coûts d’un jardin d’hiver

Le prix d’un jardin d’hiver dépend du type, de la surface et des matériaux utilisés. Un kit en plastique de base commence à environ 3 000 francs. Si vous prévoyez un jardin d’hiver habitable de plusieurs mètres carrés avec des équipements supplémentaires, tels que le chauffage au sol et l’ombrage, la somme totale est plutôt à cinq chiffres.

Subventions pour un jardin d’hiver

Dans la plupart des cas, le jardin d’hiver est une extension d’un bâtiment existant. Pour pouvoir bénéficier en Suisse de subventions pour ce type de projet, il doit s’agir d’une modernisation. Le problème, cependant, est que chaque canton a défini ses propres exigences. Pour plus d’informations sur les aides et prises en charge dans votre région, rendez-vous sur www.leprogrammebatiments.ch/fr/.

Un jardin d’hiver déjà existant peut, lui aussi, être éligible à une telle subvention. Pour l’obtenir, il est nécessaire d’améliorer l’efficacité énergétique de la maison en rénovant le jardin d’hiver. De telles aides peuvent réduire le prix du jardin d’hiver et donc permettre un agrandissement moins coûteux.

Conclusion: les arguments en faveur de la construction d’un jardin d’hiver sont nombreux

Plus d’espace pour vous, un meilleur climat pour vos plantes, une valeur ajoutée pour le bien immobilier –et peut-être même des subventions cantonales. Si vous avez toujours rêvé d’un jardin d’hiver, vous pourrez peut-être réaliser votre rêve grâce à nos conseils. Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir lors de la planification!

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.