Jardin

Comment scarifier correctement sa pelouse

Arne Schätzle

Scarifier ou ne pas scarifier: telle est la question que se posent de nombreux jardiniers amateurs chaque année. Et à quelle fréquence doit-on utiliser le scarificateur? Nous vous expliquons comment fonctionne la scarification et vous montrons les bénéfices que retirera votre pelouse d’une à deux scarifications par an – mais aussi les inconvénients de cette méthode.

Derrière le scarificateur, le gazon scarifié est clairement visible.
© Getty Images / iStockphoto

Dans cet article

Comment fonctionne la scarification?

Le scarificateur entaille la couche végétale de la pelouse et détache ainsi les résidus de tonte, le feutrage racinaire et la mousse. Il est ensuite facile de les éliminer à l’aide d’un râteau. Les racines de l’herbe étant épargnées, vous favorisez ainsi l’aération du gazon et stimulez sa croissance. Il existe différents modèles de scarificateurs: électriques, à essence ou manuels (voir ci-dessous). Il est également possible d’en louer un dans les commerces spécialisés ou dans les magasins de bricolage.

Votre check-list: ce dont vous avez besoin pour la scarification

  • Scarificateur
  • Engrais (fertiliser au plus tard deux semaines avant la scarification)
  • Râteau pour enlever le feutrage et les autres résidus de la pelouse
  • Semences de gazon, pour réensemencer les zones lacunaires
  • Sable de construction pour ameublir le sol (pour les sols lourds et argileux)

Avantages de la scarification

La scarification du gazon présente certains avantages:

  • Avantages de la scarification
  • Libère le sol de la mousse et du feutrage
  • Ameublit le sol
  • Favorise ainsi l’aération du sol
  • Rend la pelouse plus résistante
  • Garantit le bon écoulement de l’eau de pluie

Inconvénients de la scarification

Un certain nombre d’inconvénients doivent également être pris en compte:

  • Inconvénients de la scarification
  • Les pelouses scarifiées ont besoin de beaucoup d’eau, sinon elles s’assèchent rapidement
  • Entailler la couche végétale stresse le gazon
  • La pelouse a besoin de temps pour récupérer après cette intervention
  • La scarification produit des zones lacunaires, qui sont souvent colonisées par les mauvaises herbes
  • La scarification affecte la vie du sol sous la couche végétale, car elle élimine complètement le feutrage dont se nourrissent les
  • bactéries, les champignons, les mille-pattes et les vers de terre.

Scarifier la pelouse: comment entretenir correctement votre gazon

Pourquoi devriez-vous scarifier votre pelouse? Trèfle, feutrage ou eau stagnante – voici comment entretenir correctement votre pelouse:

1. Mauvaises herbes, trèfle et autres plantes

La couche supérieure du sol, appelée couche végétale, est parsemée de mauvaises herbes, de trèfle et de diverses sortes de plantes. Plus leur concentration est élevée, moins les nutriments, la lumière et l’oxygène atteignent les racines du gazon.

2. Feutrage

En raison du cycle de végétation des plantes, des parties mortes restent sur la pelouse – cela peut conduire à ce que l’on appelle le «feutrage». Les sols lourds et argileux ainsi que les pelouses ombragées sont beaucoup plus sensibles au feutrage.

3. Déchets de tonte

Lors de la tonte du gazon, tous les déchets de tonte ne sont pas récupérés par la tondeuse. Beaucoup de tiges coupées restent sur la pelouse et bloquent l’accès à la lumière et à l’oxygène – qui manqueront ensuite au gazon.

4. Eau stagnante

Si la couche végétale de votre jardin est compactée, l’eau s’infiltre difficilement dans le sol et n’atteint pas les racines du gazon – et elle stagne à la surface. La scarification permet également de remédier à ce problème, en permettant un écoulement sans entrave de l’eau dans le sol.

5. Asphyxie

Avec un scarificateur, vous faites des coupes verticales dans la couche végétale et décompactez ainsi la pelouse. Cela améliore l’aération du sol, et les herbes sont alimentées en oxygène jusqu’aux racines.

Une pelouse après la scarification avec une couche végétale entaillée.

Il est important de scarifier aussi bien en longueur qu’en diagonale avec l’appareil de manière à créer, sur la pelouse, un motif en damier.

Scarifier la pelouse: quel appareil donne le meilleur résultat?

Il existe différents types de scarificateurs: électrique, à essence ou manuel. Lequel est le mieux adapté à vos besoins?

L’inconvénient des scarificateurs électriques est que le câble électrique est toujours sur votre passage lors l’entretien du gazon. Dans les petits jardins, ce n’est pas trop grave, car un scarificateur n’est utilisé que deux fois par an au maximum. Cependant, un scarificateur à batterie qui vous libère de ce câble gênant peut ici être très utile.

Certains scarificateurs électriques sont très légers et n’apportent pas la pression nécessaire sur un terrain dur pour permettre aux lames de pénétrer dans la couche végétale. Dans ce cas, vous pouvez alourdir l’appareil avec un sac de terreau par exemple.

Les scarificateurs à essence sont plus lourds du seul fait du moteur. Il n’est donc pas nécessaire d’alourdir ces modèles pour que les lames pénètrent assez profondément dans l’herbe.

Et vous ne devez pas non plus faire attention au câble électrique. Les scarificateurs à essence sont toutefois considérablement plus chers: vous pouvez obtenir un bon appareil dans le commerce à partir de 400 francs environ. Un scarificateur électrique avec câble d’alimentation est disponible à partir de 100 francs déjà, tandis que le prix des modèles à batterie se situe à peu près au milieu (environ 200 francs).

Il existe également des scarificateurs manuels très bon marché, environ 60 francs. Ces modèles ne conviennent toutefois que pour les petites pelouses qui ne sont pas trop infestées par la mousse et le feutrage. Par ailleurs, travailler avec un scarificateur manuel exige un gros effort physique – ce qui peut être harassant, surtout sur un sol dur.

Scarifier la pelouse: comment procéder

Étape 1: déterminer le bon moment

Il y a un certain nombre de choses à prendre en compte pour que la scarification porte vraiment ses fruits. Le bon moment est déterminant, car tous ceux qui s’y aventurent trop tôt dans l’année risquent de travailler sur un gazon encore affaibli par l’hiver.

Il ne faut donc pas que les températures nocturnes soient inférieures à 5 degrés. De nombreuses heures d’ensoleillement et des températures diurnes supérieures à 15 degrés favorisent la croissance de la pelouse. De nombreux jardiniers se lancent dans la scarification en mai, car les conditions idéales sont alors réunies.

Cependant, la météo offre également des conditions propices plus tard dans l’année. Et si vous débarrassez le gazon de la mousse et du feutre avant l’hiver, il lui sera un peu plus facile d’absorber les nutriments pendant la saison maigre. Le mois d’octobre est le plus propice à la scarification, après cela, le risque est trop important que le gazon ne se régénère pas avant l’arrivée de l’hiver. Par contre, il faut absolument éviter le milieu de l’été, car la pelouse est déjà mise à rude épreuve.

Effectuer une scarification deux fois par an peut être pertinent si le sol et le gazon ont été négligés pendant longtemps. Par exemple, si une propriété avec un jardin est restée inoccupée durant une longue période avant d’être vendue. Vous devrez alors probablement procéder à plusieurs passages pour enlever les herbes et les feuilles mortes, les déchets de tonte et la mousse.

Un tas de feutrage devant un râteau.

Après la scarification, utilisez un râteau pour enlever le feutrage qui a été détaché du gazon.

Étape 2: nettoyer la pelouse

Pour commencer, il faut tout d’abord bien nettoyer la pelouse: feuilles, brindilles, pommes de pin – il faut tout enlever. Vous devez également retirer les objets décoratifs ou les meubles de jardin de votre pelouse avant de la scarifier. Cela vous permettra de travailler sur toute la surface sans effort supplémentaire.

Étape 3: donner de l’engrais au gazon

Si la pelouse est encore affaiblie au sortir de l’hiver, un apport d’engrais permet de restituer au gazon et au sol des éléments nutritifs importants tels que l’azote, le phosphore, le potassium et le magnésium. Vous fournissez ainsi aux végétaux les éléments nutritifs dont ils ont besoin, pour que votre pelouse soit assez forte pour pousser et se densifier à nouveau après la scarification. Idéalement, vous devriez faire un apport d’engrais en février ou mars, mais au plus tard deux semaines avant de scarifier.

Étape 4: tondre le gazon

Peu avant d’effectuer la scarification, tondez votre gazon à une hauteur de deux centimètres – pour stimuler la croissance de l’herbe.

Étape 5: scarifier la pelouse

La pelouse doit être sèche au moment de la scarification. Réglez la hauteur de scarification sur l’appareil de manière à ce que les lames incisent la couche végétale sur une profondeur de deux à trois millimètres. Avancez rapidement avec l’appareil sur la surface et ne vous arrêtez pas trop longtemps au même endroit, sinon le gazon y sera trop travaillé et donc endommagé. Déplacez l’appareil dans le sens de la longueur et en diagonale pour créer un motif en damier.

Sur un rouleau de scarificateur, on voit plusieurs lames qui entaillent le sol lors de la scarification.

Le scarificateur plante ses lames à une profondeur de deux à trois millimètres dans la couche végétale pour éliminer le feutrage et les mauvaises herbes.

Étape 6: travail post-scarification

Avec un râteau, il vous faut maintenant retirer le feutrage qui s’est détaché de la pelouse. En règle générale, des zones lacunaires apparaissent par la suite. Le plus simple est d’y semer de nouvelles graines de gazon immédiatement après la scarification.

Il peut être également utile de rajouter du sable si le sol est lourd et argileux. Répartissez une couche de sable de construction d’environ deux centimètres d’épaisseur sur la pelouse de votre jardin. Le sable favorise en effet l’aération du sol et améliore sa perméabilité à l’eau.

Autres conseils

  • Pour certains jardiniers amateurs, un apport d’engrais et une tonte régulière suffisent à maintenir le gazon en bon état. Si le sol est meuble et que la pelouse reçoit suffisamment de soleil et d’eau, vous pourrez peut-être vous passer de scarification.
  • L’arrosage attendrit la couche supérieure du sol et facilite l’élimination des mousses qui y sont enracinées. Cependant, le sol doit être à nouveau sec au moment de la scarification.
  • Il est déconseillé de scarifier un gazon récemment planté. En effet, si les plantes ne sont pas suffisamment bien enracinées, vous ne retirerez pas seulement le feutrage et la mousse, mais aussi l’herbe du gazon.
  • Vous pouvez à nouveau marcher sur la pelouse immédiatement après l’avoir scarifiée. Toutefois, il est préférable de ne pas y faire d’activités trop intenses et de laisser à la pelouse stressée quelques jours pour se rétablir.
  • Le gazon en rouleau n’est pas non plus à l’abri de la mousse et du feutrage. Il est certes parfait lorsqu’il arrive du producteur, mais l’utilisation d’un scarificateur est pertinente dès la deuxième année. Il faut en effet attendre jusque-là pour que le gazon soit bien enraciné.
  • En règle générale, les scarificateurs n’arrivent pas jusqu’aux bordures et aux murs. Ils y laissent une bande de gazon non traitée d’environ dix centimètres de large qu’il faut travailler à la main.

Conclusion: scarifier pour un tapis d’herbe vital et dense

De nombreux facteurs déterminent si vous devez ou non scarifier votre pelouse et à quelle fréquence: quelle est la teneur en éléments nutritifs du sol? Est-il exposé au soleil ou plutôt à l’ombre? Le sol est-il trop acide? Ou lourd et argileux?

La scarification est un élément essentiel de votre programme annuel d’entretien du gazon, qui comprend aussi un arrosage régulier et des apports ciblés d’engrais. Gardez toujours un œil sur votre pelouse pour déterminer les soins dont elle a momentanément besoin. Rien ne s’oppose alors plus à ce que vous ayez une magnifique pelouse verdoyante et luxuriante.

Vous trouverez d’autres informations utiles dans notre grand article de synthèse sur le thème du gazon.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.