Aménager

Chauffer son sous-sol: comment bien faire les choses

Arne Schätzle

Est-ce qu’il est judicieux de chauffer son sous-sol? Oui, car que vous l’utilisiez uniquement pour du stockage ou comme espace de vie, il est recommandé de chauffer un minimum afin de lutter contre l’humidité et les moisissures. Découvrez ici les types de chauffage appropriés et les options possibles.

Dans un sous-sol aménagé en pièce à vivre, un grand canapé noir occupe le devant de la scène.
© Getty Images/iStockphoto

Dans cet article

La température idéale pour un sous-sol

L’air froid descend, l’air chaud monte. Pour cette seule raison, la température d’un sous-sol est généralement inférieure de plusieurs degrés à celle des pièces de vie situées au-dessus. Si en outre, le plafond du sous-sol n’est pas isolé, il faut vous attendre à des pièces et des sols froids. Le froid atteint des pièces de vie situées au-dessus par des fissures, ce qui provoque une déperdition de chaleur.

Pour compenser cet effet, il vous faut chauffer votre espace habitable plus que la moyenne. Il est donc préférable que la température du sous-sol ne soit pas inférieure de plus de trois degrés Celsius à celle du bâtiment.

Chauffer son sous-sol – un choix judicieux

Quelle que soit l’utilisation que vous faites de votre sous-sol, que ce soit à des fins de stockage ou pour l’habiter, le chauffer présente des avantages, surtout en hiver. Cela permet non seulement d’éviter que l’eau et les conduites de chauffage ne gèlent, mais aussi que la structure du bâtiment ne s’abîme. Le chauffage empêche également le froid de se propager sur les murs et les plafonds.

En effet, les taches d’humidité persistantes sur les murs favorisent le développement de moisissures. Souvent, une odeur désagréable de moisi se dégage également. Un chauffage continu permet de garder les murs au sec et de réduire l’humidité. Maintenir une température comprise entre 15 et 16 degrés Celsius minimum vous permettra de lutter contre ce phénomène.

Si vous vous servez de votre sous-sol comme pièce à vivre, qu’il s’agisse d’un sous-sol réservé aux loisirs, d’un espace pour jouer d’un instrument ou d’un sous-sol pour faire la fête – sans chauffage, cela risque d’être désagréable. Il existe différents types de chauffages afin de chauffer votre sous-sol. Découvrez quelles sont les possibilités qui s’offrent à vous.

L’isolation est la condition indispensable pour un sous-sol chauffé

Chauffer sans prendre de mesures constructives appropriées est inutile. Isoler les sols et les murs permet de réduire les pertes d’énergie à travers l’enveloppe du bâtiment lorsque vous chauffez le sous-sol. Cela permet de réduire les coûts de chauffage et l’humidité, et donc de gagner en confort de vie.

Il est conseillé de faire installer l’isolation intérieure par une entreprise spécialisée. En effet, ces travaux exigeants en termes de physique du bâtiment peuvent, en cas d’erreurs, causer des dégâts dus à l’humidité et aux moisissures. Selon le type d’isolation, les prix varient généralement entre 50 et 90 francs le mètre carré.

Du matériau d’isolation est fixé sur les murs du sous-sol.

Un sous-sol isolé permet de mieux conserver la chaleur à l’intérieur de la maison et de réduire les pertes d’énergie à travers l’enveloppe du bâtiment.

Comment choisir le bon chauffage pour son sous-sol?

Techniquement, il existe plusieurs façons de chauffer un sous-sol. Outre la connexion avec le système de chauffage central, il est également possible d’avoir recours à des systèmes de chauffage électrique.

Étendre le chauffage central: des travaux importants et des dépenses de chauffage élevés

Le chauffage central étant souvent situé au sous-sol, l’idée d’y raccorder le sous-sol semble donc évidente. Une telle extension nécessite toutefois de nouvelles conduites de chauffage, qui doivent être installées a posteriori. C’est généralement complexe et coûteux, mais c’est une solution fiable. Même si votre chauffage central se trouve au niveau de la chape, il est bien souvent possible de trouver un point dans le circuit de chauffage à partir duquel vous pourrez faire poser les tuyaux jusqu’au nouveau radiateur.

Comme dans l’espace de vie, vous pouvez également installer des radiateurs à panneaux au sous-sol. Ces derniers sont à la fois modernes et élégants. Ils sont également très faciles à nettoyer –- contrairement aux nervures des radiateurs classiques. La plus grande partie de la chaleur est émise sous forme de chaleur radiante. Il y a donc moins de mouvements d’air dans la pièce et les pièces poussiéreuses situées au sous-sol sont donc moins sujettes aux mouvements de poussière.

Chauffage au sol: judicieux uniquement dans les pièces à vivre

Le chauffage au sol diffuse une chaleur agréable, assèche moins l’air et il est très agréable d’y marcher sans chaussures. Cependant, l’installer après coup coûte cher, car les coûts d’installation du chauffage ne sont pas les seuls à entrer en ligne de compte. En effet, le sol doit faire l’objet d’une préparation spécifique. Une fois l’installation effectuée, il faut ensuite poser un nouveau sol sur le système de chauffage. Reste aussi à déterminer si le chauffage doit être raccordé au réseau électrique ou – et c’est l’option la moins coûteuse à long terme – au chauffage central. Renseignez-vous auprès d’une entreprise spécialisée afin d’avoir une idée du montant total des travaux pour votre sous-sol.

De plus, il est important d’avoir à l’esprit qu’un chauffage au sol ne produit pas de chaleur sur simple pression d’un bouton. Le système a besoin d’un certain temps pour chauffer une pièce – ou la ramener à une température plus basse. Pour cette raison, le chauffage au sol est recommandé uniquement si vous souhaitez utiliser votre cave comme pièce à vivre et si vous souhaitez y passer régulièrement de longs moments. Dans le cas contraire, même de faibles coûts de chauffage représentent un gaspillage d’énergie et d’argent.

Le poêle d’atelier: une alternative au poêle à bois

D’une manière générale, il faut se montrer très prudent avec les foyers situés en sous-sol, car ils exigent un apport constant d’air frais, qui ne pénètre généralement que de façon limitée jusqu’au sous-sol. Cela peut rapidement devenir dangereux, le manque d’air entraînant la formation de monoxyde de carbone toxique.

Si vous tenez malgré tout installer un foyer, il est préférable d’opter pour un poêle d’atelier. Si celui-ci a un aspect plus rustique qu’une élégante cheminée, il permet de chauffer la pièce beaucoup plus rapidement. Un poêle d’atelier fonctionne sur le principe de la convection: le poêle aspire l’air grâce à plusieurs tubes situés sur le corps et le chauffe. Selon ce principe, le poêle chauffe l’air assez rapidement, même dans de grandes pièces. Vous pouvez alimenter un poêle d’atelier avec des bûches ou des briquettes de bois et de lignite.

Dans un magasin de bricolage, un poêle d’atelier basique vous coûtera entre 100 et 250 francs. Selon l’équipement, il faut compter entre 400 et 600 francs pour des modèles de qualité supérieure. Il n’y a pour ainsi dire aucune limite de prix. Toutefois, comme tout poêle à bois, le poêle d’atelier doit lui aussi être raccordé à une cheminée. En Suisse, la construction, l’installation et la modification d’installations de combustion doivent faire l’objet d’une autorisation ou d’une déclaration.

Chauffage à infrarouge: pratique et chic

Les chauffages à infrarouge possèdent une caractéristique essentielle: ils ne chauffent pas l’air, mais les surfaces et les personnes. Il existe des radiateurs à infrarouge sous forme de panneaux chauffants plats à fixer au plafond ou au mur. Ces radiateurs peu encombrants sont disponibles dans différents modèles décoratifs, comme par exemple des miroirs chauffants ou encore des plaques chauffantes blanches en métal ou en verre. Pour chaufferune pièce d’environ 14 mètres carrés,vous aurez besoin d’un modèle avec une puissance de 600 watts. Le coût d’un chauffage à infrarouge de ce type est d’environ 600 francs

Les avantages d’un chauffage à infrarouge: il est facile à installer, car il suffit de le brancher su une prise de courant murale. Son rayonnement à ondes longues chauffe uniquement la surface ou l’objet touché par les rayons. Par conséquent, un chauffage à infrarouge nécessite moins d’électricité que les autres chauffages électriques d’appoint.

Le chauffage à infrarouge est donc plus économique seulement en comparaison avec les autres chauffages électriques. Se chauffer à l’électricité revient toujours plus cher que de se chauffer avec un système de chauffage. Par ailleurs, l’électricité, produite en grande partie à partir de combustibles fossiles, est polluante. C’estpourquoi, en Suisse, les systèmes de chauffage électrique sont soumis à des lois strictes et ne sont autorisés que comme système de chauffage d’appoint ou dans les extensions.

D’une manière générale, la règle est la même pour les chauffages à infrarouge que pour tous les chauffages électriques: plus la pièce est petite et moins il sera nécessaire de la chauffer, plus ils sont intéressants. Par rapport à un chauffage central, ils mettent beaucoup plus de temps à chauffer la totalité d’une pièce – et consomment donc beaucoup plus d’énergie. Les radiateurs modernes sont donc souvent équipés de programmes de chauffage préinstallés capables de réguler la température de manière autonome à des horaires sélectionnés.

Convecteurs et radiateurs électriques: des appareils énergivores bon marché

Alors que le chauffage à infrarouge chauffe les objets par rayonnement, les radiateurs et les convecteurs chauffent l’air. Ils sont proposés à des prix abordables et vous trouverez des modèles bon marché autour de 50 francs.

Mais comme tous les chauffages électriques, ils sont coûteux à entretenir. En cas de besoins en chauffage limités, les chauffages électriques peuvent toutefois se révéler tout à fait rentables et utiles. Si vous souhaitez utiliser et chauffer une pièce de votre sous-sol pendant une courte période, ces appareils mobiles constituent une bonne solution, même à titre provisoire. Plus la pièce est grande, plus il est intéressant d’utiliser un convecteur au lieu d’un chauffage à infrarouge.

Un radiateur soufflant est posé sur le sol d’une pièce de vie.

Les radiateurs soufflants augmentent rapidement la température, mais consomment beaucoup d’électricité. Ils constituent donc tout au plus une solution provisoire.

Radiateur soufflant: peu adapté pour un sous-sol

Dans un radiateur soufflant, les fils chauffants situés à l’intérieur de l’appareil chauffent l’air qui est ensuite diffusé par le ventilateur dans la pièce. Cette technique soulève beaucoup de poussière et génère un air très sec. Ils sont également souvent très bruyants en raison du ventilateur. Comme ils génèrent des coûts de chauffage élevés, les radiateurs soufflants ne sont généralement utilisés que pendant de courtes périodes – par exemple, si le chauffage central n’a pas encore été installé au sous-sol.

Avantages et inconvénients: aperçu des différents types de chauffage

  • Type de chauffage
  • Avantages
  • Inconvénients
  • Chauffage central
  • Faibles coûts de chauffage, système commun à toute la maison, la chaleur radiante soulève moins de poussière
  • Raccordement complexe, installation coûteuse, pas de source de chaleur immédiate au sous-sol
  • Chauffage au sol
  • Faibles coûts de chauffage, chaleur agréable, système commun à toute la maison
  • Raccordement complexe, installation coûteuse, pas de source de chaleur immédiate au sous-sol
  • Poêle d’atelier
  • Chaleur rapide, peu coûteux à entretenir, aspect rustique chic
  • Coûteux à l’achat, soumis à autorisation, raccordement à une cheminée nécessaire
  • Radiateur à infrarouge
  • Esthétique, la chaleur radiante permet un chauffage ciblé, plus économique que les autres radiateurs électriques
  • Surface très chaude, coûts d’achat élevés, temps de chauffage long
  • Convecteurs/radiateurs
  • Peu coûteux à l’achat, usage mobile, idéal pour les périodes courtes et les petites pièces (solution provisoire)
  • Coûts de chauffage élevés, uniquement autorisés sous certaines conditions (s’applique à tous les chauffages électriques), nécessitent une source d’énergie
  • Radiateur soufflant
  • Solution provisoire acceptable, bon marché, source de chaleur rapide
  • Coûts de fonctionnement élevés, soulève beaucoup de poussière, assèche considérablement l’air

Aérer pour éviter les moisissures

À lui seul, le chauffage ne peut pas lutter contre l’humidité excessive et la moisissure dans un sous-sol. Il est conseillé de chauffer modérément en hiver et d’aérer suffisamment pour éviter les moisissures. Cela permet également de prévenir les odeurs désagréables. Si votre sous-sol est bien isolé, il est préférable de l’aérer plusieurs fois par jour.

Pour éviter l’humidité au sous-sol, il est également conseillé d’aérer correctement en été. En effet, l’air chaud apporte de l’humidité supplémentaire dans le sous-sol. Évitez donc de laisser les fenêtres ouvertes en permanence et contentez vous d’aérer en grand tôt le matin et tard le soir.

Si votre sous-sol n’est pas équipé de fenêtres ou de portes donnant sur l’extérieur, il est conseillé d’envisager l’installation d’un système de ventilation. Ces derniers aspirent l’air contenu dans les pièces intérieures et l’acheminent vers l’extérieur. En effet, une ventilation est efficace uniquement si la quantité d’air vicié acheminée vers l’extérieur est identique à celle de l’air frais qui entre. Ce type de système de ventilation est d’autant plus économique que le système est conçu pour fonctionner à grande échelle. Attendez-vous à des dépenses de chauffage d’environ 2500 francs par pièce. Si vous équipez toutes les pièces de votre maison avec un système de ventilation, cela vous coûtera entre 12 000 et 14 000 francs en moyenne.

Les principales questions et réponses en un coup d’œil

Est-il utile de chauffer un sous-sol même si celui-ci est utilisé comme espace de stockage?

Même si vous utilisez votre sous-sol principalement comme espace de stockage, il est conseillé de chauffer les pièces un minimum afin de lutter contre l’humidité et les moisissures.

Quelle est la température conseillée pour un sous-sol?

Une température comprise entre 15 et 16 degrés Celsius minimum permet de lutter contre l’humidité et les moisissures.

Dois-je isoler mon sous-sol si je souhaite le chauffer?

Sans isolation, le chauffage au sous-sol n’est pas efficace. L’isolation des sols et des murs permet de limiter les pertes d’énergie à travers l’enveloppe du bâtiment.

Quelles sont les solutions qui existent pour chauffer un sous-sol?

Outre le raccordement au chauffage central, vous pouvez également avoir recours à des systèmes de chauffage électrique, comme un radiateur soufflant, des radiateurs et un chauffage à infrarouge.

Quel est le système de chauffage adapté?

Les radiateurs et les radiateurs soufflants sont réputés pour être gourmands en énergie et ne conviennent pas sur le long terme. Le chauffage à infrarouge est plus économique, mais seulement en comparaison avec les autres chauffages électriques. La meilleure option est le raccordement au système de chauffage central – mais cela est assez coûteux.

Puis-je faire fonctionner une cheminée au sous-sol?

En Suisse, selon les cantons, les installations de combustion doivent faire l’objet d’une autorisation ou d’une déclaration. Si vous décidez d’installer un foyer dans votre sous-sol, le poêle d’atelier est une solution pratique et efficace.

Conclusion: un chauffage au sous-sol est toujours une bonne idée

Que vous souhaitiez augmenter le degré de confort des pièces situées au-dessus en chauffant votre sous-sol ou que vous souhaitiez transformer les pièces froides et humides du sous-sol en nouvel espace de vie: si vous voulez chauffer, vous allez devoir choisir un mode de chauffage.

De manière générale, vous avez le choix entre un raccordement au chauffage central ou l’installation d’un chauffage électrique décentralisé. La première solution implique certes un investissement de départ plus élevé, mais lorsqu’ils fonctionnent en continu, les chauffages électriques décentralisés génèrent des coûts de chauffage beaucoup plus importants. Ces appareils de chauffage peuvent toutefois se révéler utiles dans des pièces individuelles en guise de chauffage d’appoint ou de dépannage. Dans tous les cas, la puissance des appareils de chauffage doit être adaptée aux besoins en chauffage des pièces du sous-sol.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.