Vivre

7 «daily habits»: comment faire régner l’ordre dans son intérieur

Sira Huwiler-Flamm

Les «daily habits», ou habitudes quotidiennes, sont très en vogue. L’experte en rangement Dagmar Schäfer de Wallisellen connaît les petites routines qui font des merveilles.

Dans une chambre se trouve un lit tout juste fait avec de beaux oreillers et un couvre-lit bleu.
© Getty Images/iStockphoto

Dans cet article

Le secret: pourquoi les petites routines rendent la vie plus facile

«Être un peu plus ordonné» – beaucoup de gens prennent cette résolution. Une étude de l’Institut de recherche zurichois Sotomo a révélé en 2017 qu’un Suisse sur trois souffre de stress quotidien, et environ 52% des personnes interrogées ont déclaré que les tâches ménagères étaient l’un des principaux facteurs de stress. Le problème: plus nous sommes stressés, plus nous sommes insatisfaits de notre vie.

Pour prévenir justement cette frustration et pour que l’ordre dans le logement ne se transforme pas en tour de force pénible, Dagmar Schäfer, coach en rangement et décoratrice intérieure de Wallisellen, recommande les «daily habits», ces petites routines qui nous accompagnent dans notre vie quotidienne: «Avec des routines et des habitudes régulières, on ne se sent plus dépassé par le chaos», est convaincue l’experte, «la maison est en permanence rangée et toujours présentable pour les visiteurs – le stress du rangement prend alors fin.»

1. Faire le lit directement le matin et aérer la pièce

Un lit fait avec un couvre-lit et de jolis oreillers – quoi de plus confortable? Ce n’est toutefois pas le seul avantage: dans une étude américaine parue en 2017, des chercheurs ont découvert que les personnes habituées à faire leur lit le matin sont plus heureuses et rencontrent davantage de succès. Une enquête de la National Sleep Foundation montre également que nous nous endormons mieux dans un lit fait.

Pendant qu’on secoue les oreillers et les couvertures, et qu’on les plie avec soin, on peut garder les fenêtres ouvertes pour aérer en grand: «Une aération régulière est plus qu’un simple échange d’air, elle donne aux occupants davantage d’énergie et leur permet d’avoir une perception agréable de l’espace», explique la coach en rangement Dagmar Schäfer.

2. Établir des habitudes «quand-alors»

D’une manière générale: «Si on répartit les tâches ménagères en petites bouchées, on n’est alors pas assommé par le stress du ménage.» Un terme qui revient de plus en plus souvent ces dernières années dans les guides de psychologie et les entretiens avec les thérapeutes pour aider les gens à surmonter leur propension à l’inertie est celui du «plan quand-alors». Avec ces quelques règles que vous pouvez vous fixer vous-même, l’établissement de nouvelles habitudes devrait fonctionner sans aucun problème.

Trois exemples:

  1. Quand j’attends que l’eau des pâtes se mette à bouillir, j’essuie le plan de travail de la cuisine.
  2. Quand je traverse l’appartement, je ramasse automatiquement tout ce qui n’est pas à sa place en passant.
  3. Quand je quitte la maison, je sors les poubelles en même temps.
Une main essuie avec un chiffon le plan de travail de la cuisine sur lequel se trouvent des moitiés de citron fraîchement pressées.

Même en cuisinant, on peut essuyer le plan de travail régulièrement.

3. Toujours un outil à portée de main

Douche, baignoire, lavabo ou évier: il est préférable de les essuyer immédiatement après usage avec un chiffon rangé à portée de main. Cela ne prend que quelques secondes et les surfaces ont tout de suite l’air plus propres; cela empêche également les dépôts calcaires gênants, le développement de bactéries et de la moisissure dans les joints. Fini le grand nettoyage avec un nettoyant agressif et une brosse!

«Ce sont des routines très utiles et faciles à intégrer dans la vie de tous les jours», est persuadée la fée du rangement, «avec un chiffon toujours à disposition, même les membres les plus paresseux de la famille s’y habituent rapidement – et tout le monde aide à garder la maison propre.»

4. Utiliser les machines à bon escient

Que ce soit le lave-vaisselle ou la machine à laver, ces deux inventions facilitent la vie quotidienne et sont de véritables magiciens du rangement. Le plus important: toujours les utiliser immédiatement. «En faisant une lessive régulièrement dès qu’une charge de linge est rassemblée, on évite les amas de linge sale», conseille l’experte en rangement. Et: on range les vêtements aussitôt dans l’armoire directement après les avoir fait sécher. «Qui aime vivre au milieu de paniers à linge?»

Il en va de même pour le lave-vaisselle: les casseroles et les assiettes sales du déjeuner s’empilent dans la cuisine? «Pensez à toujours vider le lave-vaisselle aussitôt», conseille Dagmar Schäfer, «comme ça, vous avez non seulement toujours de la vaisselle propre dans le placard, mais vous pouvez aussi mettre la vaisselle sale à sa place – et la cuisine est toujours propre et accueillante.»

Une femme sort des vêtements fraîchement lavés de la machine à laver.

Faire une lessive immédiatement permet d’éviter de se retrouver face à des montagnes de linge sale.

5. Une tâche ménagère fixe chaque jour

Cependant, il y a aussi des tâches plus importantes qui prennent plus de temps et ne sont pas très amusantes. Une habitude fixe chaque jour de la semaine permet d’éviter que le samedi ou le dimanche ne se transforme en véritable marathon de ménage. Prévoyez, par exemple, de récurer les toilettes le lundi, de changer les draps le mardi, de repasser les chemises le mercredi, de vous occuper des plantes d’intérieur le jeudi, de passer la serpillière le vendredi. «Selon des études, cela devient une routine au bout d’un à deux mois, cela nous demande automatiquement moins d’efforts et la résistance intérieure est plus faible», explique l’experte en rangement.

Et n’hésitez pas à vous faire plaisir pendant ces tâches: «Monter le volume de sa musique préférée, écouter un thriller audio palpitant ou regarder son émission préférée tout en repassant peut rendre plus agréables les tâches les plus fastidieuses!» Selon Dagmar Schäfer, une alternative consiste à se récompenser après avoir accompli ces tâches, par exemple en prenant une pause-café, en s’accordant une friandise ou en regardant son feuilleton quotidien préféré en toute tranquillité.

6. Effectuer les mini-tâches immédiatement

«Accomplir aussitôt les petites tâches permet d’éviter qu’une montagne de tâches ne s’accumule, ce qui est source de stress et peut créer un blocage mental en raison du sentiment d’être dépassé», conseille l’experte. Il s’agit notamment d’essuyer la table de la cuisine après chaque repas, de mettre immédiatement chaque pièce de vaisselle ou de couverts usagés dans le lave-vaisselle et de nettoyer les plans de travail au fur et à mesure.

«Néanmoins, la paperasse peut elle aussi nous paralyser», déclare Dagmar Schäfer. Pour cette raison, elle recommande de toujours ouvrir et trier immédiatement le courrier et les factures entrantes au lieu d’empiler des tas partout. Son conseil: «Selon la catégorie de courrier, il faut soit le jeter, soit le classer, soit le mettre sur une pile de choses à faire.» De cette manière, on n’a plus qu’une seule pile, qui augmente de manière contrôlée et symbolise clairement une liste de choses à faire. Les factures doivent si possible être payées immédiatement afin de pouvoir se les sortir de la tête – cela permet d’avoir l’esprit tranquille.

Une femme est assise à une table, penchée sur une lettre qu’elle vient d’ouvrir. Dans sa main, elle tient un smartphone.

La paperasserie peut également être stressante: payer directement les factures a un effet relaxant.

7. Dix minutes de rangement avant d’aller au lit

De manière générale, chaque objet devrait avoir sa place, c’est-à-dire «un foyer», dans l’appartement. Cette place doit être choisie de manière claire, logique et sans ambiguïté: «On conserve toujours les objets de la même catégorie au même endroit – généralement là où ils sont nécessaires.» Les accessoires de rangement, tels que les boîtes et les paniers, peuvent aider à garder tout bien rangé.

Le point positif: une fois que tout est bien ordonné, dix minutes de rangement avant le coucher font des merveilles. Dagmar Schäfer recommande de faire le tour du logement avec un panier vide et de ramasser tout ce qui n’est pas à sa place pour ensuite le ranger. «Cela évite d’avoir à monter trois fois l’escalier, par exemple», explique-t-elle, «avec cette méthode, le chaos quotidien peut être rangé en un tour de main chaque soir.»

Conclusion: petit à petit, l’oiseau fait son nid

Il n’est pas forcément nécessaire de consacrer une journée du week-end à faire le ménage. Selon Dagmar Schäfer, «des habitudes utiles et des routines quotidiennes simples sont la clé, une fois que nous nous y sommes habitués, nous le faisons automatiquement». Intégrer des «daily habits» dans son quotidien et les transformer en véritables habitudes permet d’avoir un intérieur présentable. Et ce n’est pas tout: vous ressentez moins de stress dû au ménage, vous avez plus de temps le week-end pour des choses agréables et vous vous sentez vous aussi merveilleusement bien chez vous!

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.