Vivre

10 plantes d’intérieur non toxiques pour les chats

Ulrich Safferling

C’est un vrai dilemme: les chats doivent mastiquer de la verdure pour se débarrasser des boules de poils qu’ils ingèrent lors de leur toilette. Ils sont toutefois incapables de reconnaître les espèces de plantes d’intérieur qui peuvent être toxiques pour eux. Et il y a aussi un risque de blessure en cas de feuilles coupantes. Voici dix magnifiques plantes vertes inoffensives pour les petits félins.

Un chat est assis sur un rebord d’une fenêtre ouverte; à côté de lui se trouve un bouquet de lavande dans un bocal.
© Getty Images/ Linda Raymond

Dans cet article

1. L’herbe à chat

C’est un classique: l’herbe à chat vendue dans les animaleries et les pépinières. Pourtant, il n’existe pas d’herbe à chat à proprement parler. En général, le souchet nain, l’herbe de blé ou le bambou nain sont vendus sous ce nom. Dans tous les cas, il doit s’agir de tiges souples, même si certains chats préfèrent le souchet croquant. Cependant, si les feuilles sont trop coupantes, cela risque de provoquer des blessures à la gorge ou à l’estomac et aux intestins. Semer de l’herbe dans un grand bol est une bonne idée – les chats adorent s’allonger dans de tels petits gazons.

Recommandation de notre équipe rédactionnelle

Pour compléter l’article, la rédaction a sélectionné un contenu approprié sur Instagram. Vous pouvez l’afficher et le masquer en un seul clic.

J’accepte que des contenus externes soient téléchargés. En ce faisant, les données personnelles peuvent être transmises à des tiers. Nous n’avons aucune influence sur l’étendue du traitement des données par des tiers. (Plus d’informations dans la politique de confidentialité)

2. La menthe à chat

La menthe à chat, qui sent légèrement le citron, a presque l’effet d’une drogue sur le chat domestique. On la trouve aussi parfois dans les jouets pour chats. La raison en est le composé actif népétalactone, que les chats adorent sentir. Bien que cela n’ait pas fait l’objet de recherches concluantes, la menthe à chat a un effet partiellement euphorisant sur les chats, qui aiment s’y frotter ou la mâchouiller. Les jeunes animaux et les chats plus âgés réagissent moins fortement aux huiles essentielles de cette plante qui peut atteindre un mètre de haut.

3. La plante araignée

Dans les ménages avec chat, la plante araignée ou Chlorophytum comosum est très appréciée. Les félins aiment jouer avec ses longues feuilles, surtout lorsque celles-ci bougent dans l’air du chauffage ascendant. Cette plante d’intérieur, facile d’entretien, est également appréciée pour ses vertus désodorisantes. Cela entraîne d’ailleurs une restriction si la plante araignée se trouve dans un foyer de fumeurs. Le chat pourrait alors ingurgiter de la nicotine en mastiquant les feuilles. Par ailleurs, les inflorescences et les graines doivent être retirées minutieusement car elles peuvent dans certains cas provoquer des diarrhées chez les chats.

Le chat apparaît sous les feuilles d’une plante araignée; à l’arrière-plan, on peut voir une table floue.

Les chats aiment jouer avec la plante araignée et mâchouiller ses feuilles. Si cette plante n’est pas toxique, elle ne convient toutefois pas à tous les ménages car elle filtre l’air.

4. La lavande

En Provence, la lavande est un classique. Il existe plusieurs variétés qui fleurissent et sentent différemment. L’huile essentielle n’est pas toxique, mais si l’animal développe un penchant trop fort pour elle, il peut être nécessaire de placer les plantes à l’abri de ses canines. Cela vaut d’ailleurs pour toutes les plantes décoratives non toxiques de la maison et de l’appartement. À petites doses, elles aident le chat à éliminer les poils de son estomac, mais elles ne doivent pas devenir une friandise – à l’exception de l’herbe à chat et de la menthe à chat, bien sûr.

5. La valériane

Comme l’herbe à chat, les chats aiment les feuilles vert foncé de la valériane qui peut atteindre deux mètres de haut. Contrairement aux êtres humains, elle n’a pas sur eux un effet calmant, mais plutôt stimulant, raison pour laquelle on l’appelle même la drogue des chats. Cela est dû aux huiles et aux alcaloïdes, dont l’odeur est souvent jugée déplaisante par les êtres humains. On l’appelle aussi «herbe aux chats» ou «guérit-tout». Les chats adorent la valériane, se frottent contre elle et mâchouillent même ses feuilles.

6. L’araucaria

L’araucaria est certes inoffensif, mais ce n’est pas une plante d’intérieur facile: il aime la lumière, mais pas le soleil, doit être protégé des courants d’air et a besoin de beaucoup d’humidité. Il ne doit pas non plus être placé sur les chemins de promenade des chats car ses branches denses en forme de plumeau sont sensibles au toucher. Plus le chat est actif et plus il aime renifler les plantes, plus l’entretien de l’araucaria très décoratif sera délicat.

Recommandation de notre équipe rédactionnelle

Pour compléter l’article, la rédaction a sélectionné un contenu approprié sur Instagram. Vous pouvez l’afficher et le masquer en un seul clic.

J’accepte que des contenus externes soient téléchargés. En ce faisant, les données personnelles peuvent être transmises à des tiers. Nous n’avons aucune influence sur l’étendue du traitement des données par des tiers. (Plus d’informations dans la politique de confidentialité)

7. L’hibiscus d’intérieur

Avec ses magnifiques fleurs, l’hibiscus d’intérieur est un régal pour les yeux. Il en existe de nombreuses couleurs en plus d’être facile d’entretien, même lorsqu’il est cultivé comme plante d’intérieur. Il aime le soleil modéré du matin ou du soir, mieux vaut donc ne pas le placer en pleine lumière. Ses fleurs luxuriantes ne sont pas toxiques, même si le chat devait les avaler. Si vous placez de l’herbe à chat fraîche à proximité, l’hibiscus deviendrait vite inintéressant pour le chat.

8. Le calathea

Le calathea est également recommandé pour les amateurs de chats. Originaire des forêts tropicales humides, on s’en servait pour extraire l’antidote aux flèches empoisonnées. Il n’aime donc pas le soleil direct et apprécie une humidité élevée. En tant que plante d’intérieur, il est du plus bel effet avec ses feuilles tachetées ou rayées et totalement inoffensif pour les humains comme pour les animaux. Avec une hauteur maximale d’un demi-mètre seulement, il convient principalement aux rebords de fenêtre.

Si des plantes comme le calathea non toxique sont posés à même le sol, elles sont facilement accessibles pour les chats. Un cache-pot élevé empêchera toutefois les chats de s’y frotter.

Le calathea est tout à fait inoffensif pour le chat. Un grand cache-pot protégera les plantes sensibles contre les frottements du chat.

9. Le palmier Kentia

Les jeunes chats apprécient beaucoup le palmier Kentia car ses feuilles légères les invitent à jouer et à mordre dedans. Contrairement au célèbre yucca, il est inoffensif. Le palmier de Madagascar et les Cycadales sont également toxiques, tandis que l’Aspidistra et le palmier de Kentia ne présentent aucun danger. Originaire d’Australie, le palmier de Kentia est facile à entretenir et robuste, et il peut atteindre deux mètres de haut grâce à ses longues feuilles.

10. Les marguerites

Les marguerites, dont on connaît plus de 40 variétés, produisent de véritables bouquets de fleurs. Faciles à entretenir et comestibles, elles sont presque idéales pour les foyers avec chats. Cependant, les personnes et les animaux sensibles réagissent par une éruption cutanée au contact direct avec la sève de la plante, qui contient des polyacétylènes. Il convient donc d’observer attentivement si le chat mange réellement la plante et comment il y réagit. Ici encore, il est recommandé de placer à proximité une plante plus attrayante, comme la menthe à chat, afin de distraire le petit félin de la marguerite.

Conclusion: vertes et non toxiques – des plantes pour les foyers avec chats

Si le chat ne peut pas sortir de la maison ou de l’appartement, les plantes d’intérieur doivent être non toxiques. Que ce soit par curiosité ou par besoin, le chat mordra volontiers dans une ou deux feuilles. L’éventail des plantes inoffensives est certes plus large qu’on ne le pense, mais il faut tout de même garder un œil sur son animal. Si celui-ci développe une trop grande affinité pour l’une ou l’autre plante, mieux vaut la remplacer.

Prochain article à lire

Sur notre site web, nous utilisons des cookies et des outils d’analyse pour améliorer continuellement la convivialité du site, afin de pouvoir vous offrir le meilleur service possible et d’adapter la publicité en fonction de vos intérêts individuels sur notre site et sur ceux de nos partenaires publicitaires. En naviguant sur notre site web, vous consentez à l’utilisation des cookies. Vous pouvez trouver des dispositions plus détaillées dans notre politique de confidentialité.